Saint Etienne du Grès. 30 mai. Deux oreilles pour trente ans d’alternative.

On l’annonçait récemment, deux matadors gersois étaient à l’affiche du rendez-vous taurin de Saint-Etienne-du- Grès, l’un, Michel Lagravère, fêtait ses 30 ans d’alternative, l’autre, Yannis El Adoureño, y débutait sa première saison dans la catégorie.

Yannis était venu en remplacement de Michelito Lagravère retenu par ailleurs, ce qui réduisait la réunion de la famille Lagravère à deux représentants alors que trois étaient initialement à l’affiche.

Au menu donc cinq novillos et erales de François André qui ont joué le jeu à des degrés divers, le troisième avec plus de réticence. Et un invité que l’on aurait aimé éviter, le vent, qui contraria un peu les débats.

Michel Lagravère a montré qu’il en avait encore sous le pied lors d’une faena de bonne facture qui lui a valu de couper les deux oreilles de son opposant après une demi-lame de conclusion efficace. Vuelta avec le ganadero Frédéric Lautier.

El Adoureño  a lui aussi su adapter son toreo à la qualité de l’opposition, les deux protagonistes se voyant récompensé au final, l’utrero par un tour de piste, et le piéton par deux oreilles.

Andrés Lagravère « El Galo » eut un peu de mal à s’adapter aux conditions plus compliquées du troisième, laissant cependant sur le sable provençal quelques bons détails gauchers. Silence après un final compliqué avec les aciers.

Adam Samira a péché par manque de métier. Il eut ainsi du mal à trouver l’accord avec le quatrième qu’il occit avec difficulté. On retiendra pour lui aussi quelques détails à senestre. Oreille d’encouragement.

Tristan fut un peu décontenancé au départ par la caste vive de son opposant qui le déborda un peu. Il finit par se reprendre pour dessiner au final quelques tandas droitières de bonne facture. Oreille après quelques difficultés dans le maniement de la rapière.

C’est El Adoureño qui remporta le trophée mis en jeu.

(Résumé de presse)
Photos : Jean-Luc Jouet.