Madrid. 23 mai. Les Jandilla distillent l’ennui.

Pas grand chose à retenir d’une course plombée par le peu de jeu des toros de Jandilla et Vegahermosa (5°) qui n’ont pas permis aux trois diestros de s’exprimer.

Seul Angel Tellez, qui confirmait son alternative, parvint à regagner le callejon sous les applaudissements à la fin de la lidia du sixième, tout le reste n’étant que silences. Une tarde à oublier.

  • Sébastien Castella : silence aux deux.
  • Emilio de Justo : silence aux deux.
  • Angel Tellez : silence et palmas.

Photos : Ferdinand De Marchi.