Béziers. Journée de l’école taurine.

Dimanche 19 mai, aux arènes  biterroises, l’École Taurine Béziers-Méditerranée organisait sa journée annuelle avec du bétail de la ganaderia de Robert et Olivier Margé.

Ce fut en matinée une tienta de trois vaches. Si le soleil était présent, il était accompagné par des rafales de vent gênant par moment le travail des élèves. C’est toujours un plaisir de regarder ces jeunes passionnés.

Anaïs de l’ETBM ouvrait le bal, hélas beaucoup de vent avec une vache faible sur pattes ne lui permettant pas de montrer ses compétences.

Puis mieux servi, le Biterrois Gualterio Lopez toujours décidé et varié dans sa faena.

Pour clore cette matinée, Miguelin, de l’École Taurine du Pays d’Arles, avec un bête haute sur pattes et combative (certainement la meilleure des trois, quoique la seconde était, elle aussi, intéressante).

La journée se poursuivait à 16 heures par une novillada flamenca, soleil, vent, nuages avec plus de monde que le matin mais l’aficion biterroise aurait pu faire mieux.

Tout d’abord, deux novillos en piqué pour Carlos Garcia, venu tout droit de Chiclana, ville jumelée avec Béziers, reçut une oreille.

Suivit le biterrois Lucas Miñana de plus en plus aguerri et qui remporta deux oreilles méritées haut la main, vuelta pour le novillo.

Puis deux autres novillos en non-piquée.

Le premier pour Cristian Parejo, lui aussi de Chiclana, mais à présent installé en France, dirigé et formé par le matador Tomas Cerqueira. Quelques bonnes séries mais une fin difficile aux aciers.

Il appartenait à Lenny Martin de Béziers de clôturer la journée. Bon au capote, plusieurs séries intéressantes, une mort rapide et deux oreilles, plus… une queue (?!) exigée par le directeur de l’ETBM.

À samedi prochain, 25 mai pour la Puerta Grande des arènes de Béziers toute la journée et soirée.

Reportage : Hugues Bousquet (http://lotaureroge.canalblog.com)