Madrid. 16 mai. Mauvaise corrida de Valdefresno et hommage à Angel Teruel.

Les Valdefresno et Hermanos Fraile Mazas (3° et 4°) sortis hier à Las Ventas, bien présentés, ont affiché peu de race et ont plombé la tarde.

Le premier adversaire de David Galvan voulut sauter au callejon à plusieurs reprises avant d’afficher une charge incertaine que le garçon tenta d’accompagner au mieux, faute de pouvoir toréer comme il l’aurait souhaité. Bonne lame en deux assauts. Salut. Le garçon échappa de peu à une cornada pour avoir glissé devant le quatrième lors de sa réception. A nouveau Galvan ne put afficher que sa volonté de bien faire face à un Valdefresno compliqué offrant peu d’options. Silence après un final compliqué avec les aciers.

Le mansote second ne permit rien au capote à Juan Ortega, et guère plus au dernier tiers dont on ne gardera que le souvenir de quelques bons derechazos, le bicho se serrant sur l’homme sur le bord opposé. Estocade habile complétée par plusieurs descabellos. Palmas. Le quinto, violent et réservé, offrait encore moins de possibilités de toréer. Ortega fit front avant de connaître des problèmes avec la ferraille. Silence.

Bien au capote fut Joaquin Galdos face à un troisième qui à son entrée se laissa davantage toréer que ses frères. En revanche le jeune péruvien ne sut trouver les bons arguments pour mettre à profit les quelques qualités que possédait l’animal et il passa ainsi un peu à côté de son opposant. Salut après une lame foudroyante. Le sixième, sans options, ne permit pas au garçon de faire mieux. Demi-lame en place. Silence.

De plus le vent s’invita aux débats, gênant le travail des trois garçons. Bref, une bien mauvaise tarde.

Photos : Ferdinand De Marchi.
Photo du haut : Javier Arroyo.

A noter qu’un hommage fut rendu à Angel Teruel par l’apposition d’un azulejo commémorant sa confirmation d’alternative à Las Ventas. Cet hommage fut l’occasion pour Simon Casas de retrouver son parrain d’alternative, 44 ans à un jour près (17 mai 1975 à Nîmes) après celle-ci.