Séville. 7 mai. Vuelta pour Alvaro Lorenzo.

Les toros d’El Pilar, bien présentés, ne laisseront pas un grand souvenir, le 4° brave et compliqué, et le 5° noble mais soso, relevant un peu une sauce plutôt fade dans l’ensemble.

Pepe Moral a ouvert la tarde par la lidia d’un invalide qui aurait dû être changé mais qui fut pourtant maintenu en piste. Privé de matière première, le garçon essaya, sans succès. Sifflets à l’arrastre et silence pour le piéton. Bien au capote, Pepe Moral eut un peu de mal au dernier tiers à trouver l’accord avec son opposant malgré la quantité de muletazos qu’il dessina. Nouveau silence pour le torero. Par contre, le bicho, qui s’était montré brave au cheval en deux rencontres prises de loin, fut applaudi à sa sortie.

Face au second, Alvaro Lorenzo dut composer avec le vent pour parvenir à construire une faena de correcte facture, signant quelques bonnes séries templées, principalement sur la corne gauche. Le bicho se décomposa au final, ce qui eut pour conséquence de faire baisser un peu l’intensité du trasteo. Vuelta après une légère pétition d’oreille. Le quinto afficha tout autant de noblesse que de fadeur, les deux de nos jours allant souvent de pair. Le garçon s’appliqua et parvint à dessiner une longue faena ambidextre où l’esthétique prima sur la transmission. Salut après une lame trasera horizontale.

Ginés Marin, après s’être échauffé lors d’un quite par chicuelinas au toro précédent, reçut le troisième par véroniques et chicuelinas puis se montra un peu long au dernier tiers où la quantité prit le pas sur la qualité, le Pilar flageolant dès que la muleta exigeait qu’il humilie au delà de son possible. Final encimista et applaudissements après une lame trasera. RAS au capote face au dernier de la course qui garda la tête haute et s’avéra brusque dans ses charges. Faena sans liaison et silence après une estocade desprendida portée au second assaut. 

  • Pepe Moral : silence aux deux.
  • Alvaro Lorenzo : vuelta et salut.
  • Ginés Marin : palmas et silence.

Photos : Jean-Pierre Souchon.