Les spectacles du week-end.

A Guadalajara, samedi 6 avril, pour l’ouverture de la Feria de Primavera, triomphe des novilleros Adrián Henche et Víctor Hernández qui coupent chacun deux oreilles à de bons novillos de Polo Sáiz.

Une oreille pour Álvaro Sánchez.

  • Adrián Henche : oreille et oreille.
  • Víctor Hernández : oreille avec pétition de la seconde, et oreille.
  • Álvaro Sánchez : vuelta et oreille.

(Photo : Coso de las Cruces)


A Almeria, samedi 6 avril, pour le Festival contre le cancer, les six toreros se partagent huit oreilles et un rabo, Ginés Marin arrivant en tête au nombre de trophées avec deux oreilles et un rabo.

Les novillos portaient les fers de Viuda de Francisco Amián pour le rejon et Enrique Ponce pour les piétons.

  • Diego Ventura (rejon) : deux oreilles.
  • Javier Conde : salut.
  • El Fandi : deux oreilles.
  • Sebastián Castella : oreille.
  • Ginés Marín : deux oreilles et rabo.
  • José Cabrera (novillero) : oreille.

(Photo : González Arjona)


A Guadalajara, dimanche 7 avril, Puerta Grande pour Ángel Téllez qui, le jour de son alternative, coupe trois oreilles  aux toros de Garcigrande et Domingo Hernandez qui lui étaient opposés.

Le parrain, Morante de La Puebla, et le témoin, El Juli, coupent chacun une oreille.

Pour la petite histoire, le toro du doctorat s’appelait « Almirante« . De couleur noire, il portait le fer de Garcigrande, le numéro 29, était né en janvier 2015 et pesait 480 kg.

  • Morante de la Puebla : silence et oreille.
  • El Juli : silence et oreille.
  • Ángel Téllez (alternative) : oreille avec pétition de la seconde, et deux oreilles.

(Photos : Javier Arroyo)


A Madrid, dimanche 7 avril, face à des novillos de Hermanos Sánchez Herrero charpentés mais commodes d’armures, les trois novilleros ont connu des fortunes diverses, le catalan Abel Robles (photo ci-dessus) se montrant à la fois le plus volontaire et le plus maladroit avec la rapière (trois avis à son premier).

Un seul salut pour Miguel Maestro à l’issue de la lidia du novillo d’ouverture.

Course accidentée sous la pluie avec Miguel Maestro pris sans mal par le quatrième et le banderillero Alejandro Lalana qui subit un puntazo dans la cuisse gauche de la part du sixième.

  • Miguel Maestro : salut et silence.
  • Abel Robles : quelques sifflets après trois avis et silence.
  • Daniel Menés : silence aux deux.

 

(Photos : Plaza 1)


A Calatayud, dimanche 7 avril, le festival a vu le triomphe de Cayetano, de Mario Sotos (photo ci-dessus) et du rejoneador Mario Pérez Langa, les deux derniers cités coupant chacun un rabo.

Les novillos portaient les fers de Fermin Bohorquez pour le cavalier, et Luis Algarra et Hermanas Azcona pour les piétons.

  • Jesulín de Ubrique : silence.
  • Cayetano : deux oreilles.
  • Imanol Sánchez : oreille.
  • Pablo Aguado : oreille.
  • MarioSotos (novillero) : deux oreilles et rabo.
  • Mario Pérez Langa (rejon) : deux oreilles et rabo.

 

https://youtu.be/QcF-PLkktTA


La novillada piquée programmée à Villaluenga del Rosario le samedi 6 avril et la corrida de rejon bénéfique prévue à Villarobledo le dimanche 7 avril ont été suspendues à cause des intempéries.

  • Villarobledo : toros de El Capea et Carmen Lorenzo pour Rui Fernandes, Léa Vicens et Juan Manuel Munera.
  • Villaluenga del Rosario : novillos de Ángel Luis Peña pour Alfredo Bernabéu, Javier Orozco et Ignacio Bonmatí