Nîmes. Présentation des cartels de la Feria de Pentecôte.

Beaucoup de monde pour cette conférence de presse de présentation des cartels qui, comme l’a souligné Simon Casas, n’en était pas une puisque l’affiche avait été dévoilée par un site espagnol.

Comme l’a fait remarquer le directeur des arènes, les journalistes, par recoupement des informations recueillies auprès des ganaderos ou des toreros, arrivent à reconstituer les cartels. On n’a donc pas assisté à une présentation mais à une visite commentée du programme.

Pour changer un peu, Simon Casas a commencé par la dernière corrida en expliquant que les toros de Victorino Martin ne seraient qu’une fois à l’affiche dans le Sud-Est, et donc à Nîmes, et pas plus d’une seule fois dans le Sud-Ouest. D’où l’attractivité de cette corrida où deux des toreros de la « victorinada » de septembre 2018, Octavio Chacon et Pepe Moral, avaient été reconduits, le troisième, Emilio de Justo étant engagé le samedi pour ne pas faire un copier-coller du spectacle des Vendanges. Le troisième torero de cette corrida torista est Ruben Pinar, l’un des toreros en vue du début de temporada et qui vient récemment de triompher face aux toros du A couronné.

Simon Casas passa ensuite au « plato fuerte » de la Feria en commentant l’affiche phare, à savoir le mano a mano du dimanche après-midi opposant Sébastien Castella et Andrés Roca Rey, deux incontournables figuras du moment.

Autre cartel attractif le dimanche matin avec la présence de Diego Urdiales, triomphateur de la Feria de Otoño de Madrid, Paco Ureña qui retrouve les ruedos après le tragique accident qui lui a valu la perte d’un oeil, et le sévillan Pablo Aguado très en vue à Valencia et récent triomphateur de la corrida de Gamarde.

Les français n’ont pas été oubliés avec trois postes le premier jour pour Thomas Joubert, Thomas Dufau et Juan Leal, le quatrième français El Rafi intégrant la novillada de la Cape d’Or aux côtés de deux des novilleros punteros du moment. Enfin, pour en terminer avec les représentants tricolores, notons la présence de Léa Vicens le lundi matin, et des novillos de Pagès-Mailhan le samedi matin.

Enrique Ponce (remplacé par Antonio Ferrera) est d’ores et déjà retenu pour la Feria des Vendanges, tout comme Andrés Roca Rey, El Juli pour l’un de ses rares contrats dans l’hexagone, et Diego Ventura.

Notons que Sébastien Castella avait tenu à honorer de sa présence cette présentation, confiant que Nîmes était l’une de ses arènes favorites, et qu’il ferait tout pour que le mano a mano soit à la hauteur de l’attente des aficionados.

Hadrien Poujol vint commenter l’affiche de la course camarguaise du jeudi avant que l’assistance soit conviée à partager le verre de l’amitié.

POUR VOIR LE DOSSIER DE PRESSE, CLIQUEZ SUR L’AFFICHE CI-DESSOUS

Les cartels sont les suivants :