Valencia. 13 mars. Pablo Aguado séduit.

Pablo Aguado a séduit Valencia hier par un toreo mesuré et de bon goût, la qualité primant sur la quantité.

Face à un premier toro noble mais juste de forces, il fit le nécessaire, sans aller au delà de ce que proposait l’animal, avec beaucoup de naturel et de pureté. On retiendra de ce premier passage quelques séquences gauchères aux arômes du Sud. Oreille après une estocade entière. Face à un sixième à la charge désordonnée, et qui accusa au dernier tiers un excès de poids et de châtiment, le sévillan laissa des détails sans pouvoir construire un ensemble cohérent. Silence après quelques difficultés avec la rapière.

Alvaro Lorenzo fit l’impasse sur le premier tiers pour garder quelques forces à son premier opposant. Ainsi il put composer une (trop) longue faena dont on retiendra une paire de séries sur la corne gauche, la meilleure. Après une bonne lame, pétition d’oreille  le palco refusa de valider (salut). Le quatrième, peu mobile, obligea le toledano à arracher les muletazos. Sa seconde faena fut à l’identique de la première, longue mais sans réelle consistance, même en foulant les terrains de proximité. A retenir quelques naturelles isolées et final par lame trasera et tendida (nouveau salut).

Luis David Adame hérita d’un premier adversaire qui laissa quelques illusions au départ et qui finit a menos. Le jeune mexicain essaya un toreo par le bas, puis termina par des circulaires dans la querencia de l’animal. Pétition d’oreille après une lame a recibir. Vuelta après négation de la présidence. Le quinto était un peu tardo mais il s’employait ensuite dans ses charges. Luis David s’employa à le faire passer mais l’ensemble pécha par manque de fond. Salut après pinchazo et descabello.

Les toros d’Alcurrucen, bien présentés dans l’ensemble, se sont avérés maniables à des degrés divers.

Photos : Joël Buravand.
Voir toutes les photos de Joël en cliquant ici : PHOTOS.