Magescq. 17 février (matin). Reprise en douceur pour Thomas Joubert.

Le matin, à Magescq avec trois vaches d’Alma Serena, les deux premières, d’origine Garcigande, la dernière, de Luis Algarra, Thomas Joubert a fait une reprise en douceur après sa terrible blessure de Bayonne, début septembre dernier.

Sans jamais forcer, il a retrouvé les mouvements à la cape, puis progressivement à la muleta.

Une mise en condition, qui a dû lui redonner du courage, malgré un accrochage rappelant étrangement celui de Bayonne. Encore quelques séances de campo avant de reprendre l’habit de lumière. Thomas Joubert s’est montré avec une parfaite maîtrise de ses moyens. Le retour se fera progressivement.

Une première vache excellente, un seconde séduisante et une dernière pétrie de qualité mais qui se brisera une corne sur le cheval de Laurent Langlois.

Philippe Bats, le ganadero, était plutôt satisfait de cette sortie.