Boujan. Retour sur la présentation des cartels.

Près de 400, oui 400 aficionados et amis de la feria de Boujan se sont retrouvés, vendredi soir, dans les arènes de cette cité héraultaise, sous un chapiteau de cirque de la superficie du ruedo, pour prendre connaissance des carteles de l’acte V de Toros y Campo.

C’est un maire heureux, Gérard Abella, qui ouvrait cette soirée de gala, heureux de constater que, pour la 5ème année, Toros y Campo était toujours présent dans les arènes de Boujan, Boujan ville taurine qui s’honore du travail accompli par une équipe aimant le taureau brave et la fiesta. Gérard Abella terminait en appelant à la vigilance face aux animalistes voulant détruire un pan de notre culture.

Puis Michel Bouisseren, empresa et président de l’association Aficion Torista Boujan, remercia tous les bénévoles qui travaillent pour contribuer au succès de la feria : adhérents, équipe médicale, arenaros… et tant d’autres.

Il rappela son but :

  • monter comme à Vic ou à Céret, des carteles où de jeunes hommes courageux font face à des toros braves, difficiles et combatifs, des novilleros animés par la passion de la lidia face à du bétail que bien des figuras refusent.
  • mettre dans le ruedo des élevages prestigieux comme nous avons vu depuis 5 années notamment : Prieto de la Cal, Partido de Resina, Los Maños, Dolores Aguirre, Cebada Gago, Pablo Romero, Hoyo de la Gitana, Curé de Valverde ou Escolar Gil.

 

Cette année, les novillos viendront du Portugal. Ils porteront les fers d’Antonio Silva et de Veiga Teixera. Ils seront rejoints par ceux de Concha y Sierra et Fernay pour la novillada sans picadors.

Après une vidéo de Maurice Daussant, un hommage fut rendu à deux Maestros français, Stéphane Fernandez Meca et Denis Loré, tous deux bien connus des Biterrois pour leur courage et leurs combats face à des élevages difficiles comme les Miura notamment. Stéphane et Denis furent invités à monter sur scène pour y recevoir chacun un trophée en remerciement de leur engagement total. Tous deux appelèrent les présents à manifester leur aficion en venant, encore plus nombreux, garnir les gradins de Boujan.

Ce fut le tour ensuite au tour de l’équipe médicale des arènes de Béziers d’être honorée. Ces hommes compétents et bénévoles  seront présents une nouvelle fois à Boujan.

Toros y Campo débutera le samedi 29 juin à 11h00 par la Capea de la Corne d’Oc organisée sous l’égide du club taurin Paul Ricard de Toulouse. Cette capea de 3 beceros de Robert Margé s’adressera aux élèves d’écoles taurines.

Le même jour à 18h30, pour la première fois, six novillos d’Antonio Silva (origine Pinto Barreiros-Conde de la Corte) seront lidiés par Manuel Ponce (originaire de Chiclana, petite cité de la province de Cadix jumelée avec Béziers), Aquilino Giron, remarqué le 15 juillet dernier à Céret, et Cristian Perez, remarqué quant à lui à Istres et apoderé par Denis Loré.

Le lendemain matin, dimanche 30 juin, 4 erales de Concha y Sierra, propriété du ganadero français Jean-Luc Couturier, seront combattus par le jeune Nino Julian, élève du CFT cher à Christian Le Sur, qui avait impressionné l’an passé les aficionados par son courage et son allant, et par Guillermo Garcia, de l’école taurine de Madrid.  Le biterrois Lucas Miñana, de l’école taurine de Béziers, affrontera un eral d’Olivier Fernay.

L’après-midi à 18h00, 6 novillos de Veiga Teixera (origine Pinto Barreiros via Oliveira Irmaos) seront affrontés par le novillero catalan Abel Robles qui sera accompagné du français Maxime Solera, triomphateur de l’édition de Toros y Campo 2018, actuellement au Mexique, triophateur à Boujan en 2018, et et Cristobal Reyes, de Jerez de la Frontera, qui fera son retour à Boujan, auteur de la meilleure faena l’an dernier.

La cavalerie sera celle d’Alain Bonijol.

Durant ces deux jours le Campo de Feria sera aux couleurs lusitaniennes.

Nouveauté : les tarifs seront différents pour sombra et sol. Une réduction de 10% de réduction sera accordée sur l’abonnement jusqu’au 30 avril. Un tendido jeunes à prix très réduits sera aussi proposé.

La billetterie en ligne ouvrira le 1er mars.

Reportage : Hugues Bousquet (http://lotaureroge.canalblog.com)