Le Ministère de la Culture espagnol met la Fiesta de côté.

Contrairement aux précédentes éditions, l’année 2018 sera vierge de toute présence taurine au niveau des Médailles des Beaux Arts décernées par le Ministère de la Culture espagnol.

Ainsi, pour ne citer que les cinq années précédentes :

  • 2013 : Victorino Martin.
  • 2014 : Manuel Benitez « El Cordobés ».
  • 2015 : Pablo Hermoso de Mendoza.
  • 2016 : El Juli.
  • 2017 : Damaso Gonzalez (à titre posthume).

Encore une preuve que les politiques cèdent du terrain face aux animalistes de tous poils.