Nouvelles d’outre-Atlantique.

A Lima (Pérou), dimanche 2 décembre, Andrés Roca Rey a signé un nouveau triomphe en coupant trois oreilles (une puis deux).

Enrique Ponce est reparti les mains vides (salut et silence). El Juli a coupé une oreille au cinquième (silence au 2°).

Les toros, de présentation inégale et de peu de race, portaient le fer de Sanchez Arjona. Le quinto fut honoré (de façon excessive) de la vuelta posthume (« Au royaume des aveugles … »).

(Photo : Matias)


A Mexico, dimanche 2 décembre, face aux toros de Xajay, seul Sergio Flores parvient à couper une oreille. 

El Payo se fait blesser par le second. Il sort de l’infirmerie pour estoquer (difficilement) son adversaire mais devra laisser son second opposant dans les mains de Diego Urdiales.

  • Diego Urdiales : salut, silence et silence.
  • El Payo : sifflets après blessure.
  • Sergio Flores : salut et oreille.

 

(Photo : Tadeo Alcina)


A Puebla (Mexique), dimanche 2 décembre, trois oreilles pour Diego Ventura lors de la corrida de rejon du 30° anniversaire.

Une oreille pour chacun de ses compagnons du jour.

  • Diego Ventura : oreille et deux oreilles.
  • Jorge Hernández Gárate : oreille et palmas.
  • Emiliano Gamero : oreille et division d’opinions.

 

(Photo : Emilio Mendez)


Merida (Mexique). Triomphe d’El Zapata.

Dimanche 2 décembre. Cinq toros de Begoña et un de San Miguel de Mimiahuápam, bien présentés et donnant du jeu.

  • Juan José Padilla : ovation et sifflets.
  • El Zapata : oreille et oreille avec pétition de la seconde.
  • Gerardo Rivera : oreille et palmas.

Note : Gerardo Rivera a été blessé lors d’une pose de banderilles au sixième. Cornada dans la cuisse gauche de deux trajectoires de 12 et 10 cm.

(Photo : suerte matador).


Orizaba (Mexique). Triomphe majuscule d’Andy Cartagena.

Dimanche 2 décembre. Toros de La Estancia pour le rejon et de José Julián Llaguno pour les piétons.

  • Andy Cartagena : deux oreilles puis deux oreilles et rabo.
  • Alejandro Martínez Vértiz : ovation et vuelta.
  • Arturo Macías : palmas et ovation.

 

(Photo : suerte matador).