Boujan. Toros de Otoño.

À la Cour des Miracles du Château de Vaisseries (Boujan), vendredi soir 16 octobre, l’équipe de Toros Y Campo 2019, recevait ses amis aficionados et les sponsors de l’édition de l’an passé.

Pour ouvrir cette soirée, Michel Bouisseren commentait une série de photos des élevages portugais qui fouleront le sable du ruedo boujanais en 2019, un choix guidé par l’esprit torista de cette feria qui soufflera cinq bougies l’an prochain.

L’interêt important que suscite cette initiative auprès de la presse taurine espagnole et portugaise ainsi qu’auprès des clubs taurins français, espagnols et portugais devrait être amplifié par la campagne promotionnelle qui va débuter.

Les novillos d’Antonio Silva pour la novillada du 29 Juin et ceux de Veiga Teixeira pour celle du 30 en imposent tout autant par leur volume déjà conséquent que par leurs armures.

Antonio Silva

Veiga Teixera

Les beaux erales de Concha y Sierra devraient apporter eux aussi une pierre à l’édifice.

Après cette présentation du bétail, Marin Laval remerciait chaleureusement, en son nom et celui de Manuel Sauveplane, les quatre-vingts entreprises, la région Occitanie, le département de l’Hérault, l’agglomération Béziers Méditerranée et la Ville de Boujan pour leur participation à la Feria 2018 et les appelait à se retrouver en 2019 dans une ambiance portugaise où le vendredi une tourada pourrait compléter l’affiche, permettant d’apprécier les pegas toujours spectaculaires des forcados, une programmation à mettre pour le moment au conditionnel.

Marin Laval tenait à donner à l’assistance quelques chiffres 2018 démontrant l’importance prise chaque année par cette feria taurine :

  • 16 000 visiteurs en trois jours avec 16% de Gardois, 29% d’Héraultais, 16% de Landais, 17% du Midi-Pyrénées, 10% des P.O., 7% d’Audois – pourcentages calculées à partir des moyens de paiements.
  • 80 artistes : musiciens, danseurs, peintres, …
  • 50 produits Sud de France en alimentation et vins vendus au Mercado du campo.
  • 1700 nuits d’hôtel.
  • 40 agents de sécurité et aucun délit, aucune plainte.
  • contribution médiatique évaluée à 560 000 euros (presses, radios, TV, réseaux sociaux, sites internet…).
  • pour assurer la promotion de ce week-end festif et culturel : 150 affiches 120 x 176, 3 000 affiches 40/60, 10 000 programmes de 28 pages et 100 000 flyers distribués sur les ferias et corridas du Sud. Une diffusion assurée en grande partie par des membres-bénévoles, car soulignons-le ce sont deux associations qui organisent le campo de feria et les novilladas.

Pour conclure Michel Bouisseren annonçait qu’à partir de février et jusqu’à la feria, des petits déjeuners « Toros Y Campo » avec des protagonistes des novilladas se tiendraient à Boujan.

Reportage : Hugues Bousquet (http://lotaureroge.canalblog.com)