Zaragoza. 13 octobre. Anniversaire en demi-teinte pour El Juli.

Un No hay billetes pour l’encerrona goyesca de Julian Lopez « El Juli » qui fêtait ses vingt ans d’alternative dans le Coso de la Misericordia.

Le premier de la tarde était un Garcigrande. Il resta inédit car renvoyé aux corrales après s’être cassé une corne contre un burladero. L’ordre de lidia changea et sortit en 1° bis un Nuñez del Cuvillo auquel le madrilène proposa une bonne faena qui fut primée du premier pavillon de la tarde.

Le second portait le fer de Los Maños. El Juli l’exploita surtout à gauche, la corne droite se prêtant moins à l’exercice. Silence après échec aux aciers.

Le troisième était un sobrero d’El Pilar sorti en remplacement du Garcigrande. Julian se distingua lors d’un quite par lopecinas avant de dessiner une faena de bonne facture. Oreille.

Le quatrième, du Puerto de San Lorenzo, compensait en kilos (616) ce qui lui manquait en armure. Faena d’intensité inégale face à un toro qui avait du mal à porter son poids. Silence.

Le quinto, de Garcigrande, afficha de bonnes dispositions mais il se dégonfla assez vite et l’intensité de la faena décrut. L’épée fit défaut et final et la récompense se limita à une ovation.

Le sixième, de Parladé, fut renvoyé aux corrales pour invalidité (lésion du train arrière) et remplacé par un second sobrero d’El Pilar un peu compliqué qui ruina ce qui restait d’espoirs de triomphe du Juli. Ovation de despedida.

A noter qu’El Juli convia les sobresalientes Miguel Ángel Sánchez et Carlos Gallego à réaliser un quite au dernier toro.

Photo : Joël Buravand.
Voir toutes les photos de Joël.