Madrid. 6 octobre. Nouvelle Puerta Grande pour Diego Ventura.

L’événement équestre de la fin de temporada à Las Ventas était cette inédite encerrona de Diego Ventura pour l’avant-dernière corrida de la Feria de Otoño madrilène.

Pas moins de 19 montures étaient présentes dans le ruedo lors d’un paseillo très spécial et d’une forme inattendue. Dans les chiqueros, six toros de trois ganaderias, Herederos de Ángel Sánchez y Sánchez (1º et 4º), Miura (2° et 5°) et María Guiomar Cortés de Moura (3° et 6°), attendaient leur tour pour combattre.

Le premier, collaborateur, permit à Ventura de s’échauffer sans lui poser de problèmes. Salut.

Le second, moins bien disposé, était plus intéressé par les capotes des peones que par le cheval. Silence.

Le troisième permit au centaure de La Puebla de composer un bon trasteo mais des échecs avec l’acier ruinèrent le travail précédemment accompli. Silence.

Le quatrième, que Ventura banderilla de concert avec le sobresaliente Juan Manuel Munera, tarda à tomber au terme d’une bonne faena. Palmas.

Le cinquième, un Miura très mobile, permit au cavalier de se distinguer aux banderilles malgré un final a menos. Ventura alla jusqu’au bout de ses intentions et parvint à lui ravir une oreille, le public en réclamant deux en vain.

Le sixième, par son excellent jeu (il fut primé de la vuelta), permit une conclusion brillante, se prêtant au jeu du cavalier qui signa un grand tiers de banderilles avant de conclure sur Dolar, lequel fut à l’honneur lors d’une paire de bâtonnets posée sans la bride. Deux oreilles malgré un rejon de muerte latéral.

Pari réussi pour Ventura qui ouvrait pour la 17ème fois la Puerta Grande de Las Ventas. Enhorabuena !

Photos : Plaza 1.