Les faits marquants du week-end taurin.

L’actualité taurine est très riche en ce mois de septembre et il nous est impossible d’être exhaustif sur le sujet. Ci-après donc les faits marquants des derniers jours.

Dans les arènes.

A Guadalajara, vendredi 14 septembre, triomphe de Sébastien Castella qui a coupé les deux oreilles de son second toro de Loreto Charro. (Photo : Sergio Moreno)

A Almodovar del Campo (Ciudad Real), vendredi 14 septembre, sortie a hombros pour Juan Bautista et Joaquin Galdos qui coupent deux oreilles chacun à des toros de Francisco Galache. L’arlésien a récidivé le lendemain à Aranda de Duero où il a aussi coupé deux oreilles au cinquième toro de Victoriano del Rio (photo ci-dessus).

A Salamanca, samedi 15 septembre, Puerta Grande pour  Domingo Lopez Chaves avec deux oreilles des toros de Puerto de San Lorenzo. (Photo : Isma Sanchez)

A Riaza (Segovia), samedi 15 septembre, Juan Leal indulte « Cantitor » de José Escolar auquel il coupe les trophées maxima symboliques.

A Madridejos (Toledo), samedi 15 septembre, c’est Morenito de Aranda qui gracie « Murga », le sixième toro de Victorino Martin. Hélas pour l’animal, le règlement précise qu’on ne peut indulter un toro dans une plaza de 3° catégorie. Il fut donc abattu malgré les protestations du ganadero.

A Albacete, dimanche 16 septembre, sixième Puerta Grande consécutive pour Ruben Pinar qui sort a hombros après avoir coupé deux oreilles aux toros de La Quinta. (Photo : Arjona)

A Murcia, dimanche 16 septembre, dernier spectacle de la feria et Puerta Grande pour les trois rejoneadores qui coupent dix oreilles aux toros de Los Espartales, quatre pour Andy Cartagena et Diego Ventura, deux pour Sergio Galan. (Photo : Toromedia)

A Guadalajara, dimanche 16 septembre, Roman fait un retour en force en coupant deux oreilles aux toros de Pedres. Même tarif pour Curro de la Casa qui l’accompagne lors de la sortie a hombros.

A Bargas (Toledo), lundi 17 septembre, autre indulto, cette fois pour pour David Mora qui gracie « Joyero » du Conde de Mayalde. Deux oreilles et rabo symboliques pour le garçon qui sort a hombros avec Juan del Alamo (deux oreilles) et Jesus Enrique Colombo (trois oreilles).

A Albacete, lundi 17 septembre, dernière corrida de la feria et Puerta Grande pour Alejandro Talavante avec deux oreilles des toros de Parladé. (Photo : Arjona)

Infirmerie.

A Albacete vendredi, blessure à l’oeil gauche pour Paco Ureña alors qu’il recevait à la cape son second toro d’Alcurrucen. Un derrote brutal provoqua une gros hématome sur lequel le murciano appliqua de la glace avant de revenir en piste pour finir son travail. Les premières nouvelles étaient alarmantes avec l’éventualité de perdre la vision de cet oeil. Les dernières sont plus positives car mobilité du globe oculaire et pas d’infection. Le pronostic visuel reste cependant réservé.

Le novillero Diego San Roman, blessé à Nîmes vendredi dernier (cornada de deux trajectoires de 30 et 40 cm dans la cuisse) a rejoint hier Madrid par avion pour rencontrer le docteur Máximo García Padrós, spécialiste des blessures par corne. (Photo : Paco)

Le novillero Francisco de Manuel a été blessé ce dimanche à Fuensalida (Toledo) par un utrero de Fuentespino. Bilan : cornada de 14 cm dans la fesse. Il a été opéré à l’hôpital de Toledo. Pronostic réservé. (Photo : Carlos Pinto)

Le banderillero Vicente Varela, de la cuadrilla de Pepe Moral, a été très gravement blessé samedi dernier à Villacarrillo (Jaen) par un toro de Partido de Resina. Bilan : cornada de deux trajectoires de 25 et 15 cm dans la cuisse avec atteinte vasculaire. Pronostic : très grave. Il se trouve actuellement à l’hôpital San Juan de la Cruz d’Ubeda. (Photo : Paco Ruiz)

Pepe Moral, blessé dimanche après-midi à Nîmes (deux cornadas au scrotum et au Triangle de Scarpa) par le sixième toro de Victorino Martin, espère pouvoir sortir de l’hôpital aujourd’hui. Il pense reprendre très vite le chemin des ruedos.

Le banderillero Antonio Jiménez « Ecijano II », blessé samedi dernier à Murcia, a passé un IRM qui a mis en évidence une fissure de la malléole tibiale droite. Les médecins ont prescrit deux semaines d’arrêt. Le garçon espère faire son retour le 27 septembre prochain à Abaran (Murcia) pour la despedida définitive de Pepin Liria. (Photo : Eduardo Procuna)

In memoriam.

Décès à 55 ans d’une crise cardiaque du mozo de espada Pepito Monzon, frère du banderillero Lauri Monzon, qui fut longtemps aux côtés du matador français Denis Loré. Il fut aussi apoderado de nombreux toreros.

Les obsèques  de Pepito Monzon auront lieu le mercredi 19 septembre à 16h00 au Crématorium de Nîmes.

Que la famille et les proches du défunt trouvent ici l’expression de nos plus sincères condoléances. RIP.