Nîmes. Présentation des toros de la Feria des Vendanges.

Ce matin avait lieu aux corrales de Nîmes la présentation des toros de la Feria des Vendanges.

Au terme de la visite, les présents se sont réunis autour des élus et personnalités présents pour le passage en revue des différents spectacles composant le menu de la Feria des Vendanges. Aux manettes Frédéric Pastor, adjoint délégué à la tauromachie, et Curro Caro, représentant Simon Casas Productions, pour un mano a mano, l’un présentant et l’autre commentant.

Avant de commencer, Frédéric Pastor rendit un hommage à Colette Constant-Pichon, Présidente de la Peña Morante de la Puebla, récemment disparue.

Furent ensuite présentées la novillada dont le bétail est issu des ganaderias françaises de Gallon, Piedras Rojas, Jalabert, Blohorn, Pagès-Mailhan et Los Galos, la terna étant composée elle aussi aux deux tiers par deux novilleros tricolores, Adrien Salenc et El Rafi, et complétée par une des révélations de la saison, Diego San Roman.

En accord avec les ganaderos, les novillos seront débarqués le vendredi directement dans les arènes.

Le samedi matin à 11h30, le novillero Antonio Catalan « Toñete » prendra l’alternative des mains d’Enrique Ponce, El Juli officiant comme témoin. Les toros porteront les fers de Garcigrande-Domingo Hernandez et Victoriano del Rio.

L’après-midi à 17h30, place aux toros du français Jean-Marie Raymond avec le fer de Virgen Maria déjà venue à Nîmes par deux fois. Le ganadero présent évoqua pour l’occasion la création de son élevage et son développement grâce notamment à l’un des meilleurs mayorales d’Espagne, à savoir Andrés Tirado qui avait auparavant officier pendant près d’un quart de siècle chez Victoriano del Rio. Pour affronter ces toros, Paco Ureña, récent triomphateur à Murcia avec quatre oreilles, Joselito Adame et Ginés Marin.

Le dimanche matin à 11h30, un cartel tricolore « que l’on n’aurait même pas pu imaginer il y a 30 ans » (dixit Curro Caro) avec la star du rejoneo Léa Vicens, et les deux figuras françaises, Juan Bautista et Sébastien Castella. Pour la cavalière nîmoise, deux toros de Capea et pour les piétons, quatre toros de Nuñez del Cuvillo.


Enfin, pour clore la feria, le dimanche après-midi à 17h30, les toros de Victorino Martin fouleront à nouveau le sable de l’amphithéâtre gardois. Pour les affronter, Octavio Chacon et Emilio de Justo, deux grands lidiadors révélés par la France et souvent triomphateurs face aux toros cardenos du Sorcier de Galapagar, auxquels s’adjoindra Pepe Moral, incontestable lui aussi dans la catégorie. « En espérant que les aficionados répondront présent pour cette corrida exceptionnelle » a conclu Curro Caro.

Au final, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, donna la liste des palcos et délégations avant de convier l’assistance à partager le verre de l’amitié.