Communiqué de Carcassonne Aficion.

S’appuyant sur le rapport de l’apave qui ne s’est pas prononcé sur la solidité de l’arène, la commission de sécurité n’a pas donné son accord pour la tenue de la Féria du Novillo 2018.

Carcassonne Aficion est l’organisateur de la féria du novillo et n’est en aucun cas responsable du montage des arènes.

A ce jour, grâce à la compréhension des ganaderos, que nous tenons à remercier chaleureusement, les lots de novillos sont repartis  dans leurs élevages respectifs le samedi 1er septembre.

Les novilleros et leurs équipes se sont également montrés très compréhensifs en faisant l’impasse sur leurs contrats avec promesse des organisateurs de les contacter prioritairement pour la temporada 2019.

Jusqu’à lundi soir, l’option d’organiser une novillada dans une arène de la région semblait réalisable, notamment à Millas ou Boujan, avant que la décision du retour en Espagne des novillos soit prise.

Malgré notre déception et notre tristesse de n’avoir pu organiser la féria, l’espoir est né du réconfort que nous apportent les clubs taurins, les aficionados et la population de la région.

A ce jour tous les partenaires restent solidaires de l’association organisatrice.

Comme il est précisé sur notre site carcassonneaficion.com, tous les billets seront intégralement remboursés :                                                                                                                                                                                            

  • Les billets achetés à l’espace culturel de Leclerc seront remboursés sur ce même lieu.
  • Les billets achetés au chalet de la place Carnot seront remboursés au siège de l’association 7 rue Pinel.

 

Note.

Renseignements pris, Carcassonne Aficion, qui financièrement est arrivée à s’en sortir sans trop de casse, ne jette pas l’éponge et reconduira la Feria du Novillo en 2019. Nul doute que le montage des arènes, confié cette année à l’entreprise espagnole qui avait vendu les arènes à l’association et qui n’a pas tenu ses engagements, sera l’an prochain l’une des préoccupations majeures des organisateurs.