Cazaubon (32). 25 août. Les toros de Jalabert enflamment la corrida portugaise.

Les toros de Jalabert ont donné un relief particulier à la corrida portugaise de Cazaubon.

Souvent de gabarit impressionnant, par leur mobilité, leur agressivité, leurs charges franches et rectilignes, ils ont été parfaits pour ce genre de tauromachie. Tout à fait normal et mérité que le mayoral, Jean-Luc Courtiol, se joigne à la vuelta finale et vienne saluer le public plus nombreux que lors des précédents éditions.

En outre ces toros de la Chassagne ont rencontré deux cavaliers très efficaces. On connaissait les qualités d’Oscar Borjas, triomphateur l’an dernier sur ce sable, triomphateur à Mont-de-Marsan il y a quelques semaines. A Cazaubon il a interprété ses qualités équestre dans un haut registre. Particulièrement efficace dans la pose des banderilles, il a rapidement donné un rythme élevé à la course. Une vuelta pour son premier toro et deux tours d’honneur pour le second.

Mais Juan Manuel Munera ne s’est pas laissé impressionner par une telle réussite (lui aussi vuelta et deux vueltas) et a témoigné d’une grande maîtrise dans la pose des banderilles, s’offrant le luxe de distribuer des bâtonnets courts et des roses dans son final. De quoi mettre le feu dans les tendidos, avant de participer, avec Oscar Borjas, à un final commun autour du cinquième toro.

Tout particulièrement efficace, la troupe des Forcados de Chamusca. Chaque fois ils ont immobilisé le toro au premier essai.

Ce fut une course très agréable où les toros de Jalabert ont été d’excellents protagonistes.

Reseña et photos : Jean-Michel Dussol.