Les spectacles du 11 août.

Béziers. 11 août. Une oreille pour Enrique Ponce.

Face à des toros de Garcigrande de peu de présence et de forces, seul Enrique Ponce est parvenu à couper une oreille.

Sébastien Castella repart les mains vides.

  • Enrique Ponce : silence, oreille et silence.
  • Sébastien Castella : palmas, salut et silence.

Photo : Muriel Haaz.


Huesca. 11 août. Vuelta pour Serranito et Emilio de Justo.

Les toros d’Adolfo Martin n’ont pas donné grand jeu, permettant seulement la vuelta de deux des trois toreros du jour, Serranito et Emilio de Justo.

Serranito fut gravement blessé par le second de la tarde : cornada de deux trajectoire de 10 et 20 cm au niveau du rectum. Pronostic grave. Il termina son premier combat puis ressortit de l’infirmerie pour affronter le quinto avant d’être opéré sur place puis transporté à l’hôpital.

Deux silences pour Juan Bautista.

  • Juan Bautista : silence aux deux.
  • Serranito : ovation et vuelta.
  • Emilio de Justo : palmas et vuelta.

Photo : Philippe Gil Mir.


Gijon. 11 août. Triomphe de Padilla et Roca Rey.

Les toros de Montalvo ont donné un jeu inégal, permettant à Juan José Padilla de couper deux oreilles et à Roca Rey d’en récolter trois. 

Morante coupe une oreille du second de la tarde puis écoute les trois avis après échec avec les aciers.

  • Juan José Padilla : silence et deux oreilles.
  • Morante de La Puebla : oreille et bronca après trois avis.
  • Andrés Roca Rey : deux oreilles et oreille.

Photo : Javier Arroyo.


San Sebastian. 11 août. Triomphe de Mendoza père et fils.

Toros de El Capea (3º et 5º) et de Carmen Lorenzo.

  • Pablo Hermoso de Mendoza : salut, deux oreilles et ovation.
  • Guillermo Hermoso de Mendoza : salut, deux oreilles et silence.

Photo : André Viard.


A Pontevedra, 11 août, gros triomphe de Diego Ventura qui coupe quatre oreilles à ses deux toros de Los Espartales. Antonio Ferrera et El Fandi coupent chacun une oreille aux toros de Virgen Maria.

  • Diego Ventura : deux oreilles et deux oreilles.
  • Antonio Ferrera : ovation et oreille.
  • El Fandi : oreille et ovation.

Photo : Veronica Dominguez.