Châteaurenard. 22 juillet. Oreille pour Emilio de Justo et Joaquin Galdos.

Les toros de Fuente Ymbro, de présentation correcte pour la catégorie de la plaza, ont donné du jeu dans l’ensemble, les premier et troisième un peu au-dessus du lot, bien que ce dernier ait été un peu juste de forces, tout comme le sixième.

Emilio de Justo, très en forme en ce moment et tout auréolé de son récent succès montois, a montré une fois de plus qu’il est un torero à suivre de près car s’affirmant à un très bon niveau au fil de ses sorties. Face au premier, il composa une bonne faena ambidextre qui aurait pu lui permettre de postuler pour l’obtention d’un trophée si les aciers ne lui avaient pas fait défaut (silence). Il se racheta face au quatrième, plus exigeant, et cette fois, au terme d’une autre bonne faena, la rapière fut au rendez-vous, lui permettant de couper une oreille de poids après avoir surmonté les difficultés. Du bon De Justo mais peut-être un peu moins engagé que lors de ses précédentes sorties.

Joaquin Galdos coupa lui aussi une oreille, peut être un peu moins importante que celle obtenue par son chef de lidia car l’opposition était moindre et le positionnement plus marginal. L’excellente estocade au terme d’une faenita agréable mit tout le monde d’accord. Hélas le second trasteo ne fut pas du même tonneau car le garçon ne sut s’imposer lors de son second combat, l’ensemble résultant très inégal. Maladroit lors de la conclusion, il fut appelé à saluer.

Andy Younes afficha beaucoup d’envie pour son second rendez-vous d’une temporada pauvre en contrats. Il pallia par sa volonté et sa fraîcheur son manque de pratique, ce premier travail de bonne facture pouvant prétendre à être primé d’un pavillon si le final aux aciers n’avait compromis l’ensemble (silence). Le sixième le vit tout aussi décidé, n’hésitant pas à se mettre à genoux pour de belles séries en début et fin de faena, le reste ponctué de jolis détails. Hélas à nouveau le final gâcha tout ce qui avait été construit auparavant (nouveau silence).

Photos : Yves Porras.