Communiqué de l’Aficion suite au dépot de plainte contre l’exposition « Tauromachies Universelles ».

Communiqué de l’Association de Défense des Tauromachies « L’Aficion ».

Une bonne nouvelle pour l’économie Française, le Ministère de la Justice va devoir procéder à une grandiose création d’emplois.

Une plainte vient en effet d’être déposée à Nîmes (30) contre l’exposition «Tauromachies Universelles»,  par un père de famille pour des images frappantes pour un enfant.

Si l’on savait que cette exposition, qui fait l’unanimité par la qualité de sa présentation, ne pourrait réunir l’agrément des anti-corridas, on était loin de penser qu’à court d’arguments, ils en seraient contraints d’utiliser les enfants pour essayer d’imposer leur oukaze.

Personne ne peut être dupe d’une telle manœuvre, la naiveté ne pouvant être mise en avant dans un tel contexte, comment à notre époque où des images de plus en plus violentes envahissent nos écrans sans la moindre retenue, peut-on s’ opposer à une telle exposition ?

Celle-ci,  qui ne fait que reprendre la genèse de notre civilisation, explique justement l’évolution de la chose taurine.

Si ce genre de plainte continue, il est certain qu’à la Place Beauvau, les demandes d’emploi vont fleurir. Sur le plan économique cela peut paraître encourageant, mais honnêtement nos magistrats ont déjà suffisamment à faire.

Le monde des bisounours existe dans les livres, et peut-être dans l’esprit de certains, mais cela n’est hélas qu’une utopie, controversée d’ailleurs par le simple fait d’une telle plainte, car sur le fond ne s’agit-il pas simplement d’un refus d’acceptation de l’autre ?

L’éducation d’un enfant ne peut passer par un déploiement de textes et de lois pour permettre aux adultes d’exprimer leurs minauderies ambiantes.