Pamplona. 12 juillet. La seule oreille pour Pepin Liria.

A Pamplona, face à des toros de Victoriano del Rio inégaux de présentation et de jeux divers, nobles les 4° et 5°, plus compliqués les autres, Pepin Liria se joue la vie et coupe une oreille de poids au prix d’une voltereta, heureusement sans conséquences, faisant suite à un desplante.

Un salut pour El Juli. Silence aux deux pour Ginés Marin.

  • Pepin Liria : silence et oreille.
  • El Juli : silence et salut.
  • Ginés Marin : silence aux deux.

 

(Photo : Sergio Recuero).