La Brède. 23 juin (matin). Solalito et Yon Lamothe a hombros.

La Brède (33). Le matin, novillada sans picadors, entrée relativement modeste, soleil éclatant, un peu de vent.

Deux erales de La Espera bien présentés et nobles et deux Alma Serena, très mobiles et toréables.

  • Solalito (vert et or), au premier, une entière, une oreille , au troisième, une entière, deux oreilles dont une protestée.
  • Yon Lamothe (rouge et or), au deuxième, une entière, deux oreilles ; au dernier, une entière et un pinchazo, une oreille.

Fiesta Garona, ancienne organisatrice des corridas de Floirac, poursuit ses activités en proposant une novillada sans picadors le matin de la corrida de La Brède. Particulièrement intéressante à cette occasion car sortaient, pour la première fois en public, dans de bonnes conditions deux erales de «La Espera», la toute dernière des ganaderias du Sud-Ouest créé par Jean-François Majesté.

L’éleveur, qui avait reçu quelques bonnes promesses huit jours auparavant lors d’une tienta de vaches à Captieux, a vu la confirmation dans le comportement parfait de deux erales, certes différents, mais toujours très présents dans muleta, chargeant à peine l’invitation envoyée.

Solalito a lui aussi confirmé ses qualités. Il ne s’est jamais laissé impressionner, pas d’avantage par un Alma Serena plus solide et un peu plus compliqué.

Yon Lamothe toujours très à l’aise n’a pas laissé passer sa chance avec «La Espera», se livrant à une tauromachie très lente et profonde. Il ne s’est pas d’avantage laissé surprendre par l’eral des frères Bats.

Une matinée des plus agréables.

Reseña et photos : Jean-Michel Dussol.