Madrid. Petit retour en arrière sur la San Isidro.

Les ferias de Nîmes et de Vic ayant occupé l’essentiel des publications des derniers jours, avant de reprendre le cours de l’actualité madrilène, petit retour rapide sur les corridas de la San Isidro.

Vendredi 18 mai.

Lors d’une tarde de « No hay billetes », le seul à couper une oreille fut Sébastien Castella qui s’imposa face au cinquième toro de la tarde. Les Jandilla, de présentation sérieuse, ont manqué de race dans l’ensemble, à des degrés divers.

  • Juan José Padilla : silence aux deux.
  • Sébastien Castella : silence et oreille.
  • Andrés Roca Rey : palmas et salut.

Voir le résumé en vidéo.


Samedi 19 mai.

Face à des toros d’Alcurrucen et Lozano Hermanos (6°) manquant de jus et finissant compliqués, Joselito Adame à force de persévérance parvient à couper la seule oreille de la tarde.

  • Curro Diaz : salut et silence.
  • Joselito Adame : ovation et oreille un peu protestée.
  • Juan del Alamo : silence aux deux.

 

Voir le résumé en vidéo.


Dimanche 20 mai.

Corrida de rejon. Nouvelle Puerta Grande, la quinzième, pour Diego Ventura qui coupe deux oreilles aux toros de San Pelayo. Lors de ce mano a mano, Leonardo Hernandez coupe un pavillon au dernier de la tarde.

  • Diego Ventura : oreille, silence et oreille avec pétition de la seconde.
  • Leonardo Hernandez : salut, silence et oreille.

 

Voir le résumé en vidéo.


Lundi 21 mai.

Novillada. Face à des novillos du Conde de Mayalde, bien présentés mais manquant de race, Toñete sous un véritable déluge, coupe le seul trophée de la tarde.

  • Pablo Atienza : silence aux deux.
  • Alfonso Cadaval : salut et silence.
  • Toñete : salut et oreille.

 

Voir le résumé en vidéo.


Mardi 22 mai.

Une corrida avec cinq toros de El Ventorillo et un de Valdefresno (5°) qui a manqué de race dans l’ensemble, David Mora se détachant un peu et faisant une vuelta.

  • Curro Diaz : silence et palmas.
  • Morenito de Aranda : silence aux deux.
  • David Mora : vuelta et silence.

 

Voir le résumé en vidéo.


Mercredi 23 mai.

Face à des toros de Victoriano del Rio mansos et manquant de race dans l’ensemble, Andrés Roca Rey sauve in extremis la tarde en coupant une oreille du sixième, Perera et Talavante se retirant en silence faute de matière première.

  • Miguel Angel Perera : silence aux deux.
  • Alejandro Talavante : silence aux deux.
  • Andrés Roca Rey : silence et oreille.

 

Voir le résumé en vidéo.