Madrid. 2 mai. Oreille au prix du sang pour Javier Cortés.

C’était hier la traditionnelle Corrida Goyesca du 2 mai à Madrid.

Pour l’occasion, les organisateurs avaient fait appel à l’ancien matador et ganadero Joselito pour la fourniture du bétail. Une manière de marquer l’anniversaire d’une tarde historique, le 2 mai 1996, quand Joselito s’enferma à Las Ventas avec six toros de différentes ganaderias, ouvrant au final la Puerta Grande avec six oreilles en poche.

Devant une demi-chambrée d’aficionados, 22 ans plus tard, ce sont deux toros d’El Tajo (1° et 4°) et quatre de La Reina (bien présentés et donnant des jeux divers, meilleurs les 1° et 5°) qui foulaient hier le sable de Las Ventas, porteurs des deux fers du Maestro madrilène pour une corrida accidentée qui vit la blessure de deux des toreros du jour. 

Ivan Vicente s’est montré à son avantage, élégant à son premier, puis présentant une facette plus lidiadora à son second qui manifesta un comportement plus compliqué et qu’il tua d’une grande estocade (vuelta et salut).

Javier Cortés hérita d’un premier toro juste de forces face auquel il se montra professionnel sans pouvoir se hisser vers l’excellence (silence). Face au cinquième, il put enfin montrer sa véritable valeur, trouvant l’accord avec le bicho, liant les séries avec profondeur et sincérité. Hélas la conclusion fut tragique, car le diestro fut pris alors qu’il portait l’estocade.

Transporté à l’infirmerie, il y subit une intervention chirurgicale avant d’être évacué vers l’hôpital San Francisco de Asís. Bilan : cornada de 20 cm dans la cuisse gauche. Pronostic grave. La cuadrilla reçut l’oreille du courage à la place du maestro (la pétition d’octroi d’un double trophée ne fut pas validée par le palco).

Gonzalo Caballero ne put faire grand chose d’un premier adversaire soso. On ne retiendra de son premier trasteo que quelques naturelles de bonne facture. Maladroit avec les aciers, le garçon se retira en silence. Face au dernier de la course, le torero fut pris à la fin de la réception au capote.

Transporté à l’infirmerie, il en ressortit pour terminer la lidia, mais le bicho baissa pavillon très vite et le final se révéla sans grand intérêt. Maladroit à nouveau avec les aciers. Salut. Bilan de la cogida : cornada de 5 cm dans la cuisse gauche nécessitant des soins à l’infirmerie et un transfert au même hôpital que son compagnon. Pronostic peu grave.

Photos : Joël Buravand.
Voir toutes les photos de Joël en cliquant ici : PHOTOS.

Resumen corrida 2 de mayo from Plaza de Toros de Las Ventas on Vimeo.