La Feria de Séville, vue par la revue numérique Faenas.


Le cycle des corridas de la féria de Séville vient de commencer. Faenas vous propose chaque soir jusqu’au 22 avril de suivre les aventures et les échos de la ville et de ses arènes…

Séville. 11 avril 2018. Recommencer.

La route des toros est vivante. On croit à son perpétuel recommencement – et c’est une évidence – mais on est perpétuellement soumis à ses surprises et à ses inventions. Lundi, on avait choisi de descendre en voiture par l’ouest, Bayonne, San Sébastien, Burgos, Valladolid, Salamanque, Caceres, Merida… L’autoroute de l’Argent, traversées de campos isolés, magnifiques. Peu de circulation. Et on s’est retrouvé pendant deux heures à rouler à soixante derrière un chasse-neige : ce printemps en Castille ressemble à s’y méprendre à un jour de l’an à l’ancienne. Les pires intempéries, on les traversa à hauteur de Béjar. La neige recouvrait la chaussée de l’autoroute et commençait à former d’inquiétantes congères. Et on se rappelait avec ahurissement cette magnifique après-midi de début septembre où Juan Leal indulta un toro de Vellosino dans ces arènes-là qui disparaissent aujourd’hui sous un épais manteau blanc.

Lire la suite de l’article en cliquant ici : http://faenas.fr/?p=1658