Béziers. La Peña Emilio Oliva a reçu son torero et une délégation de Chiclana.

Samedi dernier, 7 avril, le président Antoine Martinez et les adhérents de la Peña Emilio Oliva recevaient une delégation importante de Chiclana de la Frontera, cité jumelée avec Béziers, et aussi ville du matador Emilio Oliva, naturellement présent.

Antoine Martinez présenta ses invités, comme José Manuel Vera Muñoz, responsable de la Culture et des festivités qui invita les biterrois à venir à la feria 2018 de sa ville, José Lechuga Meléndez, conseiller municipal, mais aussi les deux matadors locaux Tomas Cerqueira, en convalescence et Cayetano Ortiz, sans oublier le président de l’École taurine de Béziers, Didier Bresson.

Les présidents des principaux clubs taurins du Biterrois ou leur représentant avaient tenu à être présents : le CTPR El Mundillo, l’Aficion, l’Union Taurine, le Poulpe de Boujan, le Cercle Taurin, le CTPR Monte Blanco, le Tendido 7…

Comme le faisait remarquer Benoit d’Abbadie, adjoint au maire de Béziers en charge notamment de la Tauromachie, en s’adressant aux membres de la Peña : « Il vous faut remercier Christian Coll, président du CTPR El Mundillo, qui sans l’organisation du Gala taurin du 8 avril – hélas reporté au 1er mai par cause de mauvais temps – n’aurait pas pu se réaliser cette sympathique réunion entre Emilio et l’aficion biterroise…« . En effet le Maestro figurait en haut de l’affiche du Gala.

Profitant de la présence du Maestro, Michel Bousquet, président de l’UTB, remettait à Emilio Oliva un cadeau symbolique en souvenir des deux trophées du Tastevin d’Argent attribué au meilleur novillero, remis deux fois de suite au torero en 1983 et 1984, un fait unique.

Et c’est dans une ambiance andalouse que cette sympathique rencontre a continué, rencontre renouant aussi les liens de jumelage entre ces deux villes taurines.

Le lendemain, la délégation andalouse se rendit, sous la conduite des socios de la Peña Emilio Oliva, au Musée Taurin de Béziers. Accueillis par le Bureau de l’UTB, et sous la conduite notamment de Francis Andreu, nos amis espagnols ont découvert la richesse du musée.

Signature du Livre d’Or par le Maestro et le représentant de l’Alcade, entourés de Michel Bousquet, de l’UTB, d’Antoine Martinez, de la Peña Emilio Oliva et de Didier Bresson, représentant la municipalité. Moment d’émotion pour Emilio Oliva relisant son texte écrit le 17 juillet 1983 lors de la remise de son premier Tastevin d’Argent.

Grâce à ces deux clubs taurins, particulièrement à la Peña Emilio Oliva, nos amis espagnols auront oublié le mauvais temps responsable du report du gala taurin.

Au final, Didier Bresson, représentant la ville de Béziers, remit au représentant de l’Alcade de Chiclana un tirage spécial d’un dessin du matador Luis Francisco Espla.

Reportage : Hugues Bousquet (http://lotaureroge.canalblog.com)