Retour sur le week-end taurin.

A Madrid, dimanche 1er avril, triomphe d’Alvaro Lorenzo qui coupe trois oreilles (une puis deux) à de bons toros d’El Torero (le sixième, « Viscoso », honoré de la vuelta posthume). 

Palmas et vuelta pour David Mora. Silence aux deux pour Daniel Luque.

(Photo : Plaza 1)


A Séville, dimanche 1er avril, face à des toros de Victoriano del Rio et Toros de Cortés (5°) brave le 3°, noble le 4°, compliqués les quatre autres, seul Andrés Roca Rey parvient à couper une oreille du troisième (palmas au 6°).

Salut et vuelta pour Antonio Ferrera. Salut et silence pour José Maria Manzanares.

(Photo : Arjona)


A Almeria, dimanche 1er avril, pour le festival initialement prévu le 4 mars, le rejoneador Andrés Romero (remplaçant Diego Ventura) et le matador granadino El Fandi sortent a hombros après avoir coupé chacun deux oreilles.

Un trophée pour Curro Diaz et le novillero local José Cabrera. Ovation pour Cayetano. Silence pour Alberto Lopez Simon.

Les toros portaient les fers de Martin Lorca pour le rejon et Fuente Ymbro pour les piétons.


A Cabra (Cordoba), samedi 31 mars, Puerta Grande pour Finito de Cordoba, Juan José Padilla et El Fandi qui coupent respectivement trois, quatre et deux oreilles à de maniables toros de Julio de la Puerta.

Une oreille pour Léa Vicens face à un novillo de Peralta manso et parado.

  • Léa Vicens : oreille.
  • Finito de Córdoba : oreille et deux oreilles.
  • Juan José Padilla : deux oreilles et deux oreilles.
  • El Fandi : oreille et oreille.