Les spectacles du 12 février.

A Ambato (Equateur), lundi 12 février, Puerta Grande pour Juan José Padilla et Juan Bautista qui coupent chacun deux oreilles aux toros de Mirafuente et Vistahermosa.

Alvaro Samper se retire par deux fois en silence.

  • Juan José Padilla : vuelta après pétition et deux oreilles.
  • Juan Bautista : silence et deux oreilles.
  • Alvaro Samper : silence aux deux.

A Ciudad Rodrigo, lundi 12 février, novillada accidentée à cause de l’âpreté des erales de Herederos de Santos Alcalde, les deux animés de mauvaises intentions.

Les deux garçons, issus des qualifications du Bolsin (4° et 5°) étaient encore un peu verts pour ce genre de confrontation.

« s’est vu les pierres » face au premier eral qui le bouscula à plusieurs reprises (silence après deux avis). Et comme si ce n’était pas suffisant, il dut se frotter au second cornu qui blessa son compagnon Sebastián Caricol (entorse cervicale et traumatisme crânien) et en finit comme il put avec ce cauchemard (silence après encore deux avis).


A Autlan de la Grana (Mexique), lundi 12 février, triomphe d’Enrique Ponce et de Juan Pablo Sanchez, le valencian coupant les deux oreilles de son second adversaire, et le mexicain une oreille à chacun de ses toros.

Arturo Macias, por ne pas repartir les mains vides, offrit le sobrero auquel il coupa un appendice.

  • Enrique Ponce : ovation et deux oreilles.
  • Arturo Macías : ovation, silence et oreille au sobrero offert.
  • Juan Pablo Sánchez : oreille et oreille.

 

Les toros du jour portaient le fer de Los Encinos.

(Photo : Tadeo Alcina)


A Merida (Vénézuéla), lundi 12 février, grande tarde de Jésus Enrique Colombo qui coupe quatre oreilles et un rabo, dont deux oreilles et rabo symboliques quite à l’indulto de « Don Diego« , sixième toro de la tarde arborant les couleurs de Los Ramirez.

Palmas et oreille pour César Vanegas. Salut et oreille pour Daniel Luque.

Les toros du jour, anovillados, affichèrent une bonne noblesse dans l’ensemble avec mention au sixième qui eut la vie sauve.