Saint Sever. 11 novembre. Becerrada matinale.

Ce 11 novembre sous un ciel gris, se terminait la 33ème Semaine Taurine et Culturelle de Saint-Sever.

Le matin, une becerrada de Juan Sanchez Fabres (d’origine Coquilla) réunissait, dans une arène fort peu garnie malgré la gratuité, l’Arlésien Adam Samira de l’école taurine d’Arles, la biterroise Anaïs Taillade de l’école Béziers-Méditerranée, le tarasconnais Tristan Espigue de l’école Rhône Afición, et le nîmois Nino du Centre Français de Tauromachie.

Le lot fut sérieux, tant dans le trapio (200 kg en canal approximativement) que dans le comportement (très supérieur le premier).

Adam, qui lui servit une faena accomplie, vit s’envoler les oreilles à la suite d’une mise à mort laborieuse (silence).

Anaïs fit preuve de courage et de détermination avant de pécher avec l’acier (salut).

Tristan, élégant à la cape, et auteur d’une faena de qualité (surtout à droite, le becerro se révélant plus compliqué à gauche) perdit lui aussi tout espoir de trophée à l’estocade.

Nino, quant à lui, faisant montre de tout son poder, coupa la seule oreille de la matinée suit à une estocade concluante, après pinchazo.

À signaler, une belle paire de banderilles d’Antoine Saroul.

Le trophée ne fut pas attribué, les quatre prétendants se partageant la prime.

(Communiqué de l’Ecole Taurine Rhône Aficion)