La Paluna. 22 octobre. Agréable journée au campo avec Toros y Caridad.

Le Club Taurin Toros y Caridad avait choisi de programmer hier une Fiesta Campera pour suppléer le traditionnel festival de Rodilhan, lequel fut annulé pour cause de programmation d’une autre manifestation à la même date (et non prévue initialement au calendrier taurin).

C’est donc au siège de la ganaderia La Paluna (Vincent Fare) que les socios du club avaient convié leurs sympathisants pour une journée taurine placée sous le signe de l’amitié et de l’aficion.

Faisant suite le matin au copieux déjeuner offert par le club, tienta de deux vaches de François André à charge de Solalito du CFT et de Tristan Espigue de l’école taurine Rhône Aficion.

La première présenta quelques difficultés sur la corne droite avec une visible tendance à se serrer sur le piéton. Solalito, après avoir testé les deux pitons, opta pour la main gauche où la vache présentait plus de garantie. Bonne faenita du garçon qui sut tirer le meilleur parti de l’animal. Quentin, du CFT, sortit de second pour exploiter le potentiel restant et s’en sortit plutôt bien.

La seconde vache, une colorada (couleur rare dans l’élevage), afficha de mauvaises manières à son entrée, d’où un passage très court face au lancier, Frédéric Lautier ayant très vite vu qu’elle ne remplissait pas les critères de sélection en usage. Tristan Espigue en tira le meilleur sur la corne droite, la gauche s’avérant moins fréquentable. Bon travail du garçon qui s’affirme au fil des sorties. Nino sortit de second pour conclure fort correctement la lidia.

L’heure était venue de passer à l’apéritif, puis aux agapes avant de passer au plat fort du jour, la lidia de deux novillos par Baptiste Cissé et El Rafi.

Le premier novillo, de François André, après deux passages face au lancier, fut pris en mains par un Baptiste Cissé qui chercha la bonne cadence en début de faena pour finalement trouver le bon tempo à mi-faena, finissant a mas sous le regard de son professeur Richard Milian, toujours très pointu dans son analyse du combat. Final par lame trasera concluante. Belle ovation pour Baptiste.

Le second novillo était un bel exemplaire de San Sébastian (Gilles et Mathieu Vangelisti), de forte corpulence (il avait l’aspect d’un utrero malgré ses deux ans et demi) et doté d’une belle noblesse entachée de mansedumbre (il sortit seul du cheval qu’il affronta sans grande bravoure). Il fut par contre excellent dans la muleta, malgré une humiliation incomplète, à droite surtout car à gauche son museau se rapprocha du sol. Rafi s’en régala sur les deux mains. Un vrai cadeau pour le jeune élève du CFT qui l’exploita au maximum avec beaucoup de classe et d’élégance. Le garçon est prêt pour passer à l’échelon supérieur. Bonne entière contraire au final et vuelta pour ce bon novillo qui se décomposa un peu au final du fait d’une faena peut être un peu trop longue. Comme Baptiste, Rafi reçut une belle ovation.

Une bien agréable journée malgré les caprices d’un Eole omniprésent.

Enhorabuena aux organisateurs pour le travail fourni pour la réussite de la journée et merci pour leur accueil chaleureux.

Reseña et photos : Paco.