Les spectacles du 9 octobre.

A Valencia, Jesús Enrique Colombo se fait prendre en tout début de faena par son premier adversaire de Los Chospes qui le blesse à la cuisse droite (cornada de 25 cm. Pronostic grave).

Une blessure qui arrive au plus mauvais moment puisque le jeune vénézuélien devait prendre l’alternative ce mercredi à Zaragoza (il sera remplacé par Ginés Marin). Fernando Beltran en finira avec le mauvais coucheur (silence).

Ce même Fernando Beltran avait ouvert la tarde par la lidia d’un toro manso et fuyard qui ne lui laissa que l’opportunité de muletazos isolés (salut). Pas mieux à faire avec le quatrième au caractère identique. Le garçon lui opposa sa volonté, faute de mieux (silence).

Le grand gagnant fut Angel Tellez qui, après une première faena de peu de portée sur les tendidos (silence) eut à lidier deux novillos (il combattit le second de Colombo) offrant plus de possibilités (le cinquième surtout), coupant une oreille à chacun d’eux, ce qui lui ouvrit la Puerta Grande.

Avant le paseo, le père du petit Adrian Hinojosa (l’enfant qui voulait être torero et qui, atteint d’un cancer, décéda peu après le festival organisé pour lui) remercia toutes les personnes qui s’étaient mobilisées pour son fils avant d’écouter pour la première fois le paso-doble portant son nom « Adrián, el niño torero », lequel fut suivi de l’hymne valencian. Un grand moment d’émotion dans le coso de la calle de Xativa.

  • Fernando Beltran : salut, silence et silence.
  • Jesús Enrique Colombo : blessé.
  • Angel Tellez : silence, oreille et oreille.

Photos : Rullot.


A Zaragoza, seul Juanito parvient à couper une oreille à des novillos d’Adelaida Rodriguez, sérieux de présentation et de jeux divers.

Ovations pour Carlos Ochoa et El Adoureño qui remplaçait Jorge Isiegas.

  • Juanito : oreille et silence.
  • Carlos Ochoa : ovation aux deux.
  • « El Adoureño » : ovation et silence.

Photo : Joël Buravand
Voir toutes les photos de Joël en cliquant ici : PHOTOS