Dax. 9 septembre. Emilio de Justo a hombros une nouvelle fois.

Les toros de Victorino Martin, malgré leur faiblesse, ont été les protagonistes d’une tarde intéressante marquée par le triomphe d’Emilio de Justo qui est sorti a hombros avec trois oreilles en poche.

Face au troisième, le garçon débuta fort bien sa faena par le bas sur la corne droite, templant bien les charges par la suite après un essai gaucher infructueux. Faena importante conclue par une lame rapide d’effet. Oreille de poids. Le quatrième se blessa lors d’un saut entre deux capotazos et se ressentit de cette lésion jusqu’à la fin de la faena. Emilio en tint compte en n’obligeant pas trop l’animal, le toréant à la distance juste et positionnant sa muleta à la hauteur adéquate. Si les meilleures séquences furent droitières, le torero essaya malgré tout la corne opposée. Deux oreilles vinrent récompenser ce trasteo aussi intelligent qu’élégant. Emilio du Justo signe sa sixième Puerta Grande en six sorties. Que demander de plus si ce n’est de le voir plus souvent à l’affiche.

Antonio Ferrera tomba sur un premier adversaire faible auquel il proposa une faena sérieuse, mais un peu trop longue, dont les meilleures séquences furent orchestrées sur la corne droite, le bicho devenant tobillero et ralentissant ses charges lors du changement de main. Palmas. Le sixième, brave au cheval lors de la première des deux rencontres, ne se livra pas par la suite. Faena droitière intéressante face à un bicho un peu soso qui ne fonctionna que sur le seul piton droit et finit a menos. Silence après un final compliqué avec l’acier.

Alberto Aguilar tomba lui aussi sur un premier Victorino faible qui fléchit à plusieurs occasions et qui s’avéra compliqué au dernier tiers. A force de volonté, le madrilène parvint à s’imposer et à mettre le bicho dans sa muleta pour réaliser une faena de bonne facture conclue par une lame rapide d’effet. Oreille. Le quinto afficha aussi une certaine faiblesse. Le garçon s’adapta et tira des séries méritoires, en redondo surtout sur la corne droite, la gauche s’avérant infréquentable. Hélas les aciers firent cette fois défaut et tout s’acheva par un silence.

(Photo : Roland Costedoat)