Carcassonne. 27 août (tarde). Des Miura magnifiques et triomphe de Pacheco.

Le lot envoyé cette après-midi par les frères Miura affichait une excellente présentation (mis à part le premier au tamaño en-deçà mais avec des cornes plus ouvertes (ceci compensant cela), en pointes de la sortie à la mort (malgré de violents remates aux planches).

Ils prirent quinze piques, le quatrième, honoré de la vuelta, traversant la piste de part en part avec alegria pour trois rencontres. Tous furent applaudis à l’arrastre. Deux antis sautérent en piste dès la sortie du premier et l’un d’eux fut pris par deux fois, sauvé par les péones avant d’être évacué sous les huées du public.

Mario Palacios n’afficha pas une grande confiance et fut par instants débordé devant des adversaires exigeants demandant une recherche de placement. Il obtint deux silences.

Miguel Angel Pacheco fut le grand triomphateur en coupant une oreille et deux oreilles et remportant le prix de Carcassonne Aficion pour le deuxième année consécutive. Il réussit à s’imposer par son attitude dominatrice.

Maxime Solera accueillit son premier adversaire a porta gayola. Carcassonne vécut ainsi la première porta gayola de son histoire taurine. Etant le moins expérimenté du cartel, sa prestation mit en évidence, par moments, un manque de maturité compensé par une volonté clairement affichée, avec par exemple des engagements très vaillants à l’épée. Il fut recompensé de ses effort par une vuelta.  Un silence sanctionna son échec avec l’épée à son second.

Pacheco est sorti a hombros accompagné par le mayoral. Le matador biterrois Thomas Cerqueira remit le prix à Pacheco à l’issue de la course.

Une très agréable après-midi au terme de laquelle les aficionados (trois-quarts d’arène) sont sortis très satisfaits.