Les spectacles du 26 août.

A Bilbao, pour la corrida de clôture de la feria, Roman coupe la seule oreille d’une tarde un peu terne à cause du manque de présence des toros de Miura, des bichos souvent faibles et fades, à l’exception des second et surtout sixième, le meilleur du lot.

Roman, détendu, sûr de lui, appliqué et techniquement à bon niveau, a su se mettre en valeur en exploitant les qualités de ce sixième Miura qui relève un peu la sauce un peu fade concoctée par les pensionnaires de Zahariche.

Juan Leal ne démérite pas et se fait voler une oreille du second alors que la pétition était majoritaire. Si sa prestation vaillante et trémendiste est en-dessous de celle de Roman, l’arlésien a signé une bonne partition et mériterait qu’on lui donne plus d’opportunités.

Fortes, le plus malchanceux au sorteo, n’a pas lui non plus démérité, mais ses opposants ne lui permirent pas de briller.

  • Fortes : ovation et silence.
  • Juan Leal : vuelta après pétition majoritaire, et vuelta.
  • Roman : ovation et oreille.

 

(Photo : Arjona)


A Cuenca, les toros de Zalduendo et José Vázquez (4º bis) ont donné du jeu et permis à la terna du jour de sortir a hombros après avoir coupé pas moins de huit oreilles, la palme revenant à José Garrido qui à lui seul en coupe quatre.

  • El Juli : oreille et oreille.
  • Miguel Angel Perera : oreille et oreille.
  • José Garrido : deux oreilles et deux oreilles.

(Photo : Ana Escribano)


A Linares, Enrique Ponce retrouve les toros de Samuel Flores qu’il a souvent combattus il y a quelques lustres. Hélas, malgré une belle présentation, ils se sont avérés d’un pauvre contenu. Heureusement l’expérience du Maestro de Chiva a pu compenser le manque de présence des toros, lui permettant de couper malgré tout trois oreilles devant Curro Diaz qui n’en obtient qu’une., les deux toreros se montrant très au-dessus de leurs opposants.

  • Enrique Ponce : salut, oreille et deux oreilles.
  • Curro Diaz : oreille, salut et ovation.

 

(Photo : Carmen Moya)


A San Sebastian de los Reyes, face à des toros de Talavante et Victoriano del Río (1° bis), mansos et peu collaborateurs, Antonio Ferrera persiste et signe dans sa campagne de retour triomphale en coupant les deux oreilles de son premier toro.

Paquirri coupe une oreille du premier bis. Escribano repart les mains vides.

  • Paquirri : oreille et salut.
  • Antonio Ferrera : deux oreilles et ovation.
  • Alejandro Talavante : salut et palmas.

(Photo : Julian Lopez)



A Colmenar Viejo, spectacle mixte avec deux toros et six novillos d’Aurelio Hernando, meilleurs les utreros, le septième, « Almendraco« , primé de la vuelta. Triomphe du matador Miguel de Pablo et du novillero Jesus Enrique Colombo qui coupent respectivement deux oreilles et deux oreilles et un rabo

  • Miguel de Pablo : silence et deux oreilles.
  • Ángel Sánchez : ovation et silence.
  • Jesús Enrique Colombo : ovation et deux oreilles et rabo.
  • José Aguilera : silence et silence.

 

Photo : Joël Buravand
Voir toutes les photos de Joël en cliquant ici : PHOTOS.


A Cieza (Murcia), face à des toros d’Adolfo Martin de jeux divers, David Mora et Antonio Puerta triomphent et sortent a hombros avec chacun deux oreilles en poche.

Daniel Luque, avec le lot le moins propice au succès, coupe une oreille du cinquième.

  • David Mora : deux oreilles et ovation.
  • Daniel Luque : ovation et oreille.
  • Antonio Puerta : oreille et oreille.

 

(Photo : F. Cobarro)


A Zamora, triomphe d’El Cid qui coupe deux oreilles et lésion cervicale et fracture de plusieurs vertèbres pour David de Miranda qui reste inconscient après une voltereta infligée par son second toro de la tarde. Une oreille pour Padilla.

Les toros du jour, de jeux divers, portaient le fer de Sanchez Urbina.

  • Juan José Padilla : silence, oreille et silence au toro qu’il tua à la place de David de Miranda.
  • El Cid : deux oreilles et vuelta.
  • David de Miranda : salut à l’unique toro qu’il tua.

 

(Photos : José Salvador)


Les résultats des autres spectacles.  (source aplausos.es)

Tomelloso (Ciudad Real).

Les toros de Gallon frères, ont donné un bon jeu et permis à la terna du jour de sortir a hombros après avoir coupé huit oreilles et un rabo.

  • Andy Cartagena : oreille et deux oreilles et rabo.
  • El Cordobés : deux oreilles et oreille.
  • Alberto López Simón : deux oreilles et sifflets.

 

Entrée: demi-arène.


Tarazona de la Mancha (Albacete).

Desafío ganadero. Toros de Cebada Gago (1º, 3º y 5º) y Dolores Aguirre, de juego desigual y complicados. Rafaelillo, palmas y oreja; Morenito de Aranda, silencio tras aviso y ovación; y Rubén Pinar, silencio en ambos. Entrada: Tres cuartos de plaza.

Photos : Philippe Gil Mir


Collado Mediano (Madrid).

Cinco novillos de Puerto de San Lorenzo y, uno, de La Ventana del Puerto, de buen juego. Toñete, oreja en ambos; Carlos Ochoa, dos orejas y ovación; y Francisco de Manuel, que debutaba con caballos, fuerte ovación y dos orejas. Entrada: Tres cuartos de plaza.


Sepúlveda (Segovia).

Novillos de Hermanos Boyano de Paz, de buen juego. Jesús Martínez, vuelta al ruedo tras fuerte petición y bronca al palco y dos orejas; Igor Pereira, oreja y vuelta al ruedo; y Francisco Montero, vuelta al ruedo y silencio. Entrada: Tres cuartos de plaza.


Santa Cruz del Retamar (Toledo).

Novillos de Baltasar Ibán, complicados en general. Leo Valadez, silencio, ovación y dos orejas; Daniel García Navarrete, oreja y herido, posible fractura de la clavícula derecha trasladados a un Hospital de Toledo para realizarle radiografía y ver el alcance de la lección.


Pedrajas de San Esteban (Valladolid).

Novillos de  Dolores Aguirre, complicados. Luis Manuel Terrón, vuelta al ruedo y palmas; Carlos Aranda, pitos y silencio; y Julián Guerra, oreja y pitos.


Casas de Haro (Cuenca).

Reses de Torrestrella y Santiago Domecq, de buena condición. Frascuelo, oreja; Miguel Tendero, dos orejas; Esaú Fernández, dos orejas; Jesús Duque, oreja con petición de la segunda; y el novillero Antonio Palacios,oreja. Se guardó un minuto de silencio en memoria de Dámaso González.