Tourada à Châteaurenard.

Les forcados : ils étaient armés de la fourche du mousquet, à l’époque où les courses se déroulaient sur les places publiques.

Les différents accès étaient fermés par un groupe d’hommes qui, d’un même mouvement, s’opposaient à la charge du toro en abaissant la pointe de leur fourche dont le talon était fixé en terre.

Les Forcados d’Elvas ont parfaitement illustré le courage nécessaire à ce type d’affrontement.

Samedi 5 août à Châteaurenard, deux d’entre eux ont été sérieusement blessés lors de la dernière pega aussi violente que spectaculaire. Epaule déboîtée pour l’un, fracture de l’omoplate pour l’autre. Ils ont été dirigés vers l’hôpital d’Avignon par le médecin des arènes après leur passage à l’infirmerie pour les premiers soins.

Préalablement les toros avaient été toréés à cheval par Ana Rita et Mikael Toubas.

Reseña : Freddy Porte. Photos : Tony Inacio