Santander. 25 juillet. Double Puerta Grande.

C’était un grand jour hier pour le novillero salmantino Alejandro Marcos qui prenait l’alternative.

Hélas, le toro « Esaborio » N° 77, porteur du fer d’Olga Jimenez, cédé par José Maria Manzanares en présence d’Alejandro Talavante, ne fut pas à la hauteur de l’événement. Plutôt fade, il finit a menos dans la muleta du garçon qui laissa quelques passages estimables avant de tuer en trois assauts. Silence. L’imposant sixième (650 kg), marqué au fer de Peña de Francia, mit bien la tête dans l’étoffe dès son entrée dans le ruedo. Bien à la réception par véroniques, Alajandro Marcos le fut aussi lors d’un quite par chicuelinas avant de signer une grande faena ambidextre, initiée de rodillas, toute d’émotion et de sentiment. Un trasteo qui sut toucher les tendidos, lesquels lui firent octroyer un double trophée après une estocade en deux temps.

José Maria Manzanares tomba sur un premier adversaire sans grand intérêt face auquel il se montra professionnel, faute de pouvoir briller. Palmas après une estocade au second assaut. Le quatrième permettait davantage, malgré une demi-charge que l’alicantin sut progressivement allonger pour construire une faena ambidextre de qualité qui fut primée de deux oreilles après une bonne lame portée a recibir.

Alejandro Talavante reçut le troisième par une poignée de bonnes véroniques, puis sortit le bicho du peto pour un quite par gaoneras et saltilleras de bon goût. Muleta en mains, l’extremeño montra une fois de plus la plénitude de son toreo, toréant avec élégance et lenteur, templant magnifiquement la charge de son opposant qu’il occit d’un bon coup de rapière. Oreille. Le quinto était juste de présentation et de race, et Talavante dut petit à petit et à mi-hauteur apporter à sa faena ce zeste de classe que le bicho n’y amenait pas. Travail de qualité d’un torero au zénith de sa profession et qui aurait dû lui permettre de sortir a hombros en compagnie de ses collègues sans l’usage défectueux du descabello après une bonne estocade en deux temps. Salut.

Le bétail du jour portait les fers de Hermanos García Jiménez (2º, 3º et 5º), Olga Jiménez (1º et 4º) et Peña de Francia (6º)

 

(Photo ci-dessus : Arjona)