Pamplona. 12 juillet. Double Puerta Grande.

Quatre toros de Victoriano del Río et deux toros de Toros de Cortés (4º et 6º) constituaient le menu ganadero de cette sixième corrida des fêtes de San Fermin de Pamplona, un bétail bien présenté et qui donna le jeu voulu pour que les piétons aient l’opportunité de triompher.

Sébastien Castella mit à profit les qualités du premier pour réaliser une bonne faena ambidextre, douce et templée, et conclue, comme d’habitude, par une séquence encimista. Bonne entière pour expédier l’animal. Oreille. Le quatrième, fade et vite dégonflé, ne lui permit pas de doubler la mise. Silence.

Alberto Lopez Simon coupa une oreille du second, puis une autre au cinquième, au terme de deux faenas au rythme soutenu. Le torero de Barajas développa son toreo vertical et volontaire, finissant cogido (sans mal) lors de la conclusion de son premier trasteo.

Ginés Marin sut comprendre le troisième et la classe du garçon fit le reste. Belle faena parfaitement maîtrisée mais hélas mal conclue avec la rapière. Envolés les possibles trophées mais une vuelta fêtée malgré tout. Le sixième, peut-être moins maniable, avait cependant une très bonne corne gauche. Le garçon ne s’y trompa pas et il y dessina d’exquises naturelles de face. Bonne lame rapide d’effet après manoletinas finales et double récompense pour le triomphateur de Madrid qui pourrait aussi devenir celui de Pamplona.

(Photo : Javier Arroyo)