Muro (Mallorca). 25 juin. Une course très perturbée.

Lamentable spectacle à Muro où étaient annoncés le rejoneador Roberto Armendariz et les matadors Javier Castaño, Alberto Lamelas et Cristian Escribano face à des novillos de El Onsareño pour le rejon et Partido de Resina pour les piétons.

Les incidents commencèrent après la lidia du premier novillo lorsque les matadors annoncèrent qu’ils refusaient de toréer car leurs honoraires n’avaient pas été réglés. Après une demi-heure de négociation durant laquelle le public manifesta son impatience, le spectacle reprit.

Après la lidia du second bicho, la corrida s’arrêta à nouveau, cette fois à cause de la cuadra de caballos qui n’avait pas été payée. Un accord enfin trouvé, le spectacle put reprendre.

Lors de la lidia du quatrième toro, au moment du tercio de varas se mirent à pleuvoir dans le ruedo des objets divers, manifestation d’un public excédé.

Comble de malchance, lorsque Roberto Armendariz combattait le cinquième, les lumières s’éteignirent et le cavalier dut tuer dans l’obscurité. Après plusieurs minutes, les lampes se rallumèrent pour s’éteindre à nouveau lors de l’entrée en piste du septième toro. Il fallut remettre l’animal en chiquero, et quand tout le monde pensait que le spectacle était fini, la lumière revint et on put enfin lidier le dernier toro.

La corrida débutée à 18h30 s’acheva à 23h00. On imagine l’ambiance ! Un spectacle qui ne fit pas honneur à la Fiesta !

  • Roberto Armendáriz : silence et oreille.
  • Javier Castaño : salut et silence.
  • Alberto Lamelas : silence et oreille avec pétition de la seconde.
  • Cristian Escribano : silence et silence.