Hommage à Ivan Fandiño, par Freddy Porte.

Ce matin là…..la mauvaise nouvelle tomba. Ivan fandino est mort !….

Aire sur Adour, Baltasar Iban , Mont de Marsan!…. Son visage m’est apparu, ses noirs cheveux gominés. Sa silhouette se dessinait dans le flou……. peu à peu, j’ai visualisé la scène…. Envahi par une grande tristesse, j’étais comme hébété ….J’aurais voulu pleurer, mais les larmes ne voulaient pas.

L’image devenait de plus en plus précise, son costume, sa posture, son attitude, sa gestuelle qui faisait que son toréo était si particulier et ne ressemblait à aucun autre. Il était le courage incarné. Il était lui. Seul face aux cornes, seul à dire son mystère.

Basque, à la bravoure légendaire, valeureux toréro c’est certain, mais avant tout un homme, mort de sa passion, mort pour exprimer son Art, mort pour vivre pleinement sa vie, pour la gagner sans doute….

Ce 18 juin, jour de l’Appel, jour de la Fête des Pères, il m’est venu à penser : une petite fille n’aura plus de papa que dans sa mémoire. Et les larmes ont coulé…

Texte : Freddy Porte. Photo : Paco.