Madrid. 16 juin. Oreille pour El Juli.

No hay billetes hier à Madrid pour la traditionnelle Corrida de Beneficiencia à laquelle assistait le roi Felipe VI, qui était accompagné au Palco Real par le Ministre de la Culture, Íñigo Méndez de Vigo, de la présidente de la Comunidad de Madrid, Cristina Cifuentes, et du matador Curro Vázquez.

Hélas le bétail ne fut pas (une fois de plus) à la hauteur de l’événement, les toros de Victoriano del Rio, Toros de Cortés (3°) et Domingo Hernandez (2° bis) affichant un notable manque de caste et finissant a menos, à l’exception du quatrième auquel El Juli coupa une oreille.

Le premier Victoriano n’offrait pas grand chose. El Juli essaya mais son trasteo ne trouva aucun écho dans les tendidos. Comme d’habitude, le madrilène contourna la tête pour un julipié porté au second assaut. Silence. Le quatrième était noble mais il lui coûtait de répéter ses charges. Avec le métier qui est le sien, Juli parvint à construire une faena autoritaire et solide conclue cette fois par une bonne lame. Oreille de la maturité.

Le second fut renvoyé aux corrales pour faiblesse et remplacé par un Domingo Hernandez qui poussa bien le cheval de Chocolate, lequel le piqua fort bien. Le bicho s’employa-t-il trop au premier tiers qu’il finit sans grande charge dans la muleta de José Maria Manzanares qui dessina quelques muletazos isolés de bonne facture. Silence après une bonne estocade. Le quinto, très juste de race, ne lui permit pas davantage. On retiendra du trasteo de l’alicantin une bonne entame au capote et quelques bons muletazos sans liaison. Nouveau silence.

Alejandro Talavante, mal servi par deux fois avec un premier adversaire manso et un second aplomado, ne put s’exprimer. Silence aux deux.

(Photos : Plaza 1)