Flash back sur les corridas de Madrid (1).

Retour sur les corridas de Madrid un peu délaissées à cause des ferias de Nîmes et de Vic. Première partie.

Dimanche 4 juin. Dure corrida de Cuadri.

Les toros de Cuadri, sérieux de présentation, se sont avérés compliqués et dangereux.

Fernando Robleño ne put rien faire de son faible premier, puis compose une méritoire faena au quatrième dont il perd le bénéfice avec l’épée (silence et salut).

Javier Castaño ne put lui non plus rien faire d’un second sur la défensive qu’il tua mal, puis se montra volontaire face à un cinquième compliqué (silence aux deux).

José Carlos Venegas, face à un troisième compliqué et dangereux, tenta d’en tirer quelque chose au prix d’une voltereta, puis s’accrocha pour profiter de la noblesse du faible dernier et fut à nouveau cogido. Il partit à l’infirmerie après avoir exécuté son opposant d’une lame dans les bas fonds (silence et ovation reçue par la cuadrilla). Diagnostic : possible fracture d’une côte.

(Photo : Plaza 1)


Lundi 5 juin. Oreille pour Gomez del Pilar lors d’une exigeante corrida de Dolores Aguirre.

Un encierro de Dolores Aguirre, bien présenté, et qui fit transpirer les coletudos chargés de les affronter.

Rafaelillo s’est montré professionnel faute de pouvoir briller avec le premier, puis a mis tout son savoir en jeu pour lidier le quatrième (silence aux deux).

Alberto Lamelas n’eut aucune option avec un second fade et difficile, puis s’est bien entendu avec le noble cinquième. Faena de bon niveau conclue par metisaca et entière silence et salut).

Gomez del Pilar sut tirer parti de l’exigeant et encasté troisième. Faena sincère et bien construite (oreille). Le sixième ne faisait aucun cadeau et le garçon se mit devant, en tirant de bonnes tandas, à droite notamment, avant de gâcher son travail avec la rapière (silence).

(Photos : louise2z)