Madrid. 29 mai. Vuelta pour Gonzalo Caballero.

Une fois de plus, les toros (du fer de José Luis Pereda), bien que dotés d’une certaine noblesse, n’ont pas brillé par leur présence, la quatrième ressortant un peu du lot.

Morenito de Aranda hérita d’un premier toro noble, mais faible et décasté. Quelques détails au capote puis guère d’options au dernier tiers. Silence. Reçu à la porte des chiqueros, le quatrième ignora les sollicitations du torero à genoux avant de consentir quelques bonnes charges lorsqu’il se releva, lui permettant ensuite de lier quelques bonnes véroniques. Suivit une bonne faena agrémentée de jolis détails mais hélas mal conclue avec l’acier. Nouveau silence.

Ivan Fandiño eut quant à lui à affronter un premier adversaire à la charge décomposée et qui ne se livra jamais. Il parvint cependant à lui arracher quelques bonnes séries de muletazos, un labeur méritoire mais qyui ne trouva pas d’écho dans les tendidos. Salut. Le torero d’Orduña reçut le quinto a porta gayola avant de lui proposer une faena plus volontaire que brillante, faute d’une opposition de qualité. Silence.

Gonzalo Caballero ne put tirer grand chose du décasté et arrêté troisième, le meilleur restant l’estocade qui terrassa le Pereda. Salut. Le sixième s’employa peu mais le garçon fit le reste, lui tirant des muletazos isolés de bonne facture. Bonne estocade après bernadinas finales et vuelta pour récompenser la volonté du jeune torero.

(Photo : Plaza 1)