Madrid. 27 mai. Oreille pour Joselito Adame lors d’une corrida mouvementée.

Dix-septième corrida du cycle venteño avec des toros d’El Torero bien présentés mais justes de race et de forces.

La seule oreille du jour est à porter au crédit de Joselito Adame face au toro qu’il combattit à la place de Francisco José Espada blessé par le premier toro. Le mexicain composa une faena toute de sincérité et d’engagement dont les meilleures séquences furent gauchères face à un bicho maniable qu’il tua d’une estocade sans user de la muleta pour détourner la charge, mettant tout son coeur derrière l’épée. Face au fade second qui n’offrait aucune option, on retiendra un quite par saltilleras (silence) puis face au soso quatrième un travail propre mais sans transmission (silence).

Le toro de la confirmation d’alternative de Francisco José Espada était noble et maniable bien que conservant la tête haute. Faena volontaire et bien construite qui se conclut hélas par la cogida du torero lors de la seconde entrée a matar. Mauvaise chute du garçon qui resta inerte. Bilan : traumatisme crânien avec perte de conscience durant cinq minutes. Pronostic réservé.

Gines Marin, privé de matière première, ne put rien faire. Silence aux deux.

(Photos : Plaza 1)