Madrid. 1er mai. Salut pour Javier Marin et Fernando Flores.

On lidiait hier à Las Ventas un lot de novillos de Dolores Aguirre, de présentation inégale, et dont au moins trois exemplaires offraient des possibilités, les 1° (bien que manquant un peu d’entrega), 2° et 3°, les trois derniers s’avérant plus fades.

Miguel Maestro laissa quelques séquences estimables à son premier, puis se montra professionnel mais sans pouvoir hausser le niveau face au quatrième (silence aux deux).

Javier Marin exploita les qualités du second lors d’une faena de correcte facture mais qui manqua de liaison (salut). Le quinto, déjà fade au départ, accusa un second puyazo trop appuyé et ne put vraiment se livrer. Nouveau faena correcte mais sans transmission (silence).

Fernando Flores signa une bonne première faena face à un troisième de bonne composition mais il perdit le bénéfice de son travail avec l’épée. A retenir quelques tandas droitières de belle facture (salut). Le sixième, qui fut le moins intéressant du lot, ne lui offrit aucune option de rachat (silence).

(Photos : Julian Lopez)