Nîmes. 8 et 9 avril. Retour sur les Rendez-Vous en Terre d’Aficion.

Le beau temps qui régnait le week-end dernier sur l’hexagone a permis la réussite des manifestations programmées de part et d’autre de la ligne de partage des eaux.

Nous avons évoqué Garlin, à présent quelques mots sur Nîmes qui programmait ses désormais traditionnels Rendez-Vous en Terre d’Aficion auxquels hélas ne put assister Palomo Linares, le parrain de l’édition 2017, absent pour raison de santé.

Le samedi, de nombreux ateliers ont permis aux néophytes d’avoir un aperçu sur la tauromachie avec la cuadra de caballos de Philippe Heyral qui présenta un historique de son métier au travers de harnachements utilisés à différentes époques, avec du toreo de salon, du rejoneo, concours de dessin, entraînement au carreton, …

Place ensuite à une classe pratique où des becerros de la famille Taurelle furent toréés successivement par Adam Samira (CFT), Tristan Espigue (ET Arles), Dylan Raimbaud (ET Arles) et Solalito (CFT), chacun avec ses moyens actuels tentant d’exprimer le meilleur de son toreo. Les apprentis-toreros surent se montrer à la hauteur d’un bétail de belle présentation qui leur posa parfois quelques problèmes que tous eurent à coeur de tenter de résoudre. A noter que la classe pratique était sans mise à mort.

Adam Samira : oreille

Tristan Espigue : oreille

Dylan Raimbaud : salut

Solalito : oreille

Antoine Saroul, qui est sorti de second sur le novillo de Tristan Espigue

  • Diaporama : photos Jean-Luc Jouet
  • Classe pratique : photos Georges Jalaguier

 

Le dimanche à 15h30, place à une novillada sans picadors avec des erales de Los Galos (propriété de Marie Sara) pour Alvaro SeseñaEl Péré (Geoffrey Chastel) et El Rafi (Rafi Raucoule) dans l’ordre de sortie.

C’est toujours sous un beau soleil que s’est déroulé le paseo au terme duquel une minute de silence fut observée à la mémoire des éleveurs Jean Lafont et Philippe Cuillé, du matador Manolo Cortes et du petit Adrian, l’enfant atteint d’un cancer et pour lequel un festival avait été organisé à Valencia (voir noticias).

Alvaro Seseña s’est montré un peu juste face au premier qu’il tua mal (silence) puis se rattrapa un peu sans convaincre face au quatrième (vuelta).

El Péré s’est montré à son avantage face au second lors d’une faena comportant quelques bonnes séquences (oreille). Le quinto aurait pu lui permettre de doubler la mise avec à nouveau un trasteo de correcte facture hélas mal conclu avec les aciers (vuelta).

El Rafi s’est lui aussi montré à son avantage face à un troisième un peu faiblard dont il sut parfaitement canaliser les charges pour construire une belle faena bien rématée avec la rapière (deux oreilles). Face au bon sixième (honoré de la vuelta), il sut à nouveau conquérir le public lors d’une autre faena de bon niveau cette fois encore bien conclue avec l’acier (deux oreilles).

A l’issue de la novillada, El Rafi reçut le 24° Trophée Nimeño II, Alvaro Seseña et El Péré recevant chacun une muleta offerte par l’UCTPR. Marie Sara fut invitée à saluer pour la qualité du bétail du jour.

Photos Georges Jalaguier