Valencia. 12 mars. Le courage de Padilla et la toreria de Curro Diaz.

Des toros de Fuente Ymbro, bien présentés et donnant des jeux divers pour la seconde corrida des Fallas qui a vu Padilla et Curro Diaz couper une oreille chacun, le premier cité finissant à l’infirmerie.

Juan José Padilla a assuré sa place comme il a coutume de le faire, avec professionnalisme et courage, n’hésitant pas à se faire mettre un garrot à la cuisse pour pouvoir terminer son trasteo, couper une oreille et partir en claudiquant vers l’infirmerie. On y diagnostiquera une cornada de deux trajectoires de 15 et 20 cm dans la cuisse droite et une seconde à la cage thoracique de 15 cm. Pronostic grave. Sa première faena, un peu longue, lui avait valu de faire une vuelta, la seconde fut primée de l’oreille du courage.

Incontestablement c’est Curro Diaz qui distilla les meilleures séquences de la tarde, un toreo profond et templé qui aurait pu lui valoir de sortir a hombros si le maniement de l’épée ne lui avait pas ôté toute chance de trophée à l’issue de sa première faena (salut et oreille).

Manuel Escribano a montré qu’il était prêt à affronter une nouvelle temporada, bien remis de la blessure reçue lors de la précédente. Efficace aux banderilles, sûr de lui et dominateur, il tint sa place en vrai professionnel qu’il est, même si son toreo gagnerait à être moins brusque (salut aux deux).

(Photos : Arjona)