Valencia. 11 mars. La seule oreille de la tarde pour Alvaro Lorenzo.

Une tarde en demi-teinte à cause d’un lot de toros d’Alcurrucen offrant peu d’options à l’exception du sixième qui permit à Alvaro Lorenzo de couper la première oreille de la feria.

Face à ce bon toro, Alvaro Lorenzo, bien au capote par véroniques et demie de cartel, composa une faena ambidextre templée  de bon niveau qui lui valut de recevoir un trophée après une lame efficace portée au second assaut. Le premier adversaire du toledano, manso et sans entrega, ne lui permit pas d’exprimer son toreo (silence).

Juan Bautista, chef de lidia du jour, fut professionnel face au premier de la tarde, un bicho compliqué et exigeant, avec notamment deux bonnes séries droitières, mais sans que sa faena ne décolle vraiment. Salut après une bonne lame portée a recibir. Le second trasteo du torero arlésien fut un peu dans le même registre, propre, et de correcte exécution. Terminé par une demi-lame trasera, il s’acheva par un silence.

Fortes débuta par la lidia d’un toro fade qui garda la tête haute sans jamais s’employer. Motivé, le malagueño s’arrima, tirant de méritoires muletazos sur les deux cornes. Salut après une entière en deux temps. Le cinquième n’offrit guère plus à Fortes. Maniable mais sans grand intérêt, distrait, il finit réservé, ne permettant pas à Fortes de hausser le niveau de sa première prestation. Demi-lame tendida au second assaut. Palmas.

Photos : Joël Buravand.

Voir les autres photos de Joël en cliquant ICI.