Fontvieille. Tauromachies Universelles avec Los Molinos.

C’est vendredi soir, 4 mars, qu’une soixantaine de personnes, aficionado ou non, se sont retrouvés dans la salle polyvalente de Fontvieille pour assister à la projection de l’excellent film « Tauromachies Universelles » du journaliste taurin André Viard.

Le Président du club taurin Los Molinos rappelait dans la présentation de ce film pédagogique très documenté, le caractère indissociable de la relation entre l’homme et le taureau depuis la nuit des temps, inscrite dans l’art pariétal sur les parois des grottes de Lascaux et de tant d’autres dans le monde.

Après la projection captivante qui a fait paraître le temps bien trop court, Marcel Delporte rappelait dans un bref historique que, si l’Espagne à juste titre et depuis toujours s’approprie l’antériorité de la corrida, il n’en reste pas moins que l’histoire de France fait remonter au milieu du 12ème siècle la rencontre des Français avec le taureau de combat et que c’est en 1701 que furent donnés à Bayonne les premiers spectacles dits « à la mode espagnole ».

Un siècle et demi après, en 1853, l’Empereur Napoléon III et son épouse l’Impératrice Eugénie de Montijo, assistant à des courses de taureaux données en leur honneur à Bayonne, légitimeront la corrida.

Comme ce film le démontre, précise encore le Président, la tauromachie dans son ensemble et la corrida parmi elle, n’est pas une affaire récente. Riche d’un passé de plusieurs siècles et loin des clichés réducteurs stupidement décrits par une poignée d’anti-tout, elle reste une de nos traditions les plus ancestrales qu’il faut absolument maintenir et faire perdurer.

La soirée c’est terminée autour d’un apéritif convivial où chacun à pu s’exprimer et le dialogue s’instaurer sur un thème au combien sensible.